Recherche poèmes homosexuels.

Voir le dernier message


Forum, "Demande de texte & recherches", est bien justement je recherche des textes, récents ou les plus anciens, qui traiteraient d'homosexualité afin que je lise tout cela sur la chaîne Youtube Poésies Queer.

On cite toujours Verlaine, Rimbaud, le couple infernal, pourtant bien d'autres méritent d'être lu, de l'ultra trash au romantique. De plus, je trouve que ne publier que son travail confine au nombrilisme, donc faisons émerger une conscience homo-fréquencée littéraire, une poésie réelle queer.

Queerement-vôtre Alain Cabello Mosnier, poesies.queer@gmail.com
Proposer un texte

Ils ont répondu à la demande :

Tu aimerai un texte d'auteur ou une création d'un poète amateur?
Les deux, des textes homosexuels ou homo-fréquencés, avant de devenir quelqu'un de reconnu nous ne sommes rien fasse aux écrits des autres qui nous semblent toujours si gigantesque et c'est quand on est rien que l'on est le plus beau. On se laisse aller et là, nos mots sortent timidement. Juste pour voir ce que ça donne.
L'homosexualité doit éclore, nous en sommes le terreau, alors il ne nous restent plus qu'à appeler, à inviter les gens à se présenter en verbes.
Je voudrais les enregistrer ces textes, les mettre en ligne, leur donner une chance.

J'aimerais bien des textes lesbiens.
Queerement-vôtre
Alain Cabello Mosnier
Bonjour Poésies Queer,

Je pense que ce n'est pas une histoire de genre et il me semble que la société en général a du mal à assumer sa sexualité en général. Homo ou pas !

Quasi tous mes textes y sont relatifs. Si ici l'accueil est plutôt chaleureux, il m'est souvent arrivé de recevoir des injures tels que sa****, suc**** de **** et j'en passe. Evidemment, je ne m'arrête pas à ça car je suis une femme qui entend bien s'affirmer et affirmer son épanouissement quoiqu'en dise la populace.

Je n'en ai pas encore écrit en pensant à l'homosexualité mais je pense que "Confesses", que j'ai écrit après avoir relu le fameux "sonnet du trou du cul" pourrait peut être faire votre affaire selon votre imagination et le degrés de lecture: http://fermelepoing.eklablog.com/confesses-a118964542

PS:Si vous envisagez de l'exploiter, je vous invite à prendre contact en privé.

En espérant que vous trouviez votre bonheur,
Poétiquement, CrayonGris
Alors brutalisons les esprits, faisons-les rendre gorges afin que sur nos queues nous les empalions, orgiaques et érubescents. Je crois que de tous je suis le premier de ces bourgeois qu'il me faut vaincre par ordonnance de texte. La poésie est compassée, frileuse, c'est pourquoi je parle de "queer" qui en anglais veut dire bizarre, puis gay au sens élargi.
En fait, il ne faut pas se demander ce qu'en pensent les autres, les autres, c'est soi et et soi reste toujours à convaincre de quelque chose. C'est pour ça que je signe mes poèmes avec mon véritable nom de famille, parce que nous les pédés en avons assez de longer les murs, de nous fondre dans des textes à tiroirs, dans des messages subliminaux. L'insulte est la parfaite expression de la fièvre.
Le poème hétéro versus homo-fréquencé que tu as écris est très beau, j'aime perso bcp et je l'enregistrerai volontiers mais il me faudrait un nom et un prénom, que ce poème ait une identité propre.
Fuir, fuir, toujours fuir, se cacher des autres pour se préserver de leur avis est une manière de s'y plier et de renoncer, quelque part, à tenter de leurs dire qu'ils ont tords.
En tout cas, si tu trouves un texte homo, n'hésites pas.

Dernière chose, la poésie ce n’est pas que du sexe, de l'érotisme, de l'affliction, du remord, de la souffrance, c'est avant tout de la littérature, des mots qui restent à l'abri des autres.

Queerement-vôtre Alain Cabello Mosnier, poesies.queer@gmail.com
Pour le nom et le prénom, ce n'est malheureusement pas possible.Je ne me protège pas de leurs avis puisque je suis ouverte au dialogue dans tous les cas de figure (on peut toujours me contacter: mail, FB, blog etc...)mais pas sur ce que j'ai voulu dire. C'est d'ailleurs hors de question que je modifie quoi que ce soit d'un contenu SAUF si c'est pour servir la technique (avoir un nombre de pieds juste par ex) Je me protège des libidineux qui croient que j'écris pour eux et encore malgré ça j'arrive quand même à être emmerdée un peu (par les mêmes moyens que ceux cités précédemment). C'est tout l'intérêt du pseudo ;-) Ce n'est en aucun cas une fuite d'identité personnelle car j'assume complètement tout ce que j'écris mais plutôt d'identité familiale et professionnelle aussi.
Cet échange est très intéressant et je suis sûre que d'autres auteurs d'ici seraient ravis de poursuivre sur le comptoir de Libro !
voici des amours lesbiennes :
http://chantsongs.centerblog.net/2739398-FEMME-COMME-TOI
amicalement
Bernard

"La poésie ce n’est pas que du sexe, de l'érotisme, de l'affliction, du remord, de la souffrance, c'est avant tout de la littérature, des mots qui restent à l'abri des autres."

Belle définition pleine de sensibilité que je vais conserver dans mon cahier de poésie.

Merci Queer,
Amitié
Ainsi Filament me fais-tu entrer dans un cahier de poésie... Je crois que c'est la plus belle des choses qui soit, plus belle encore que le redoutable écueil de la publication, cette mangeuse d'orgueils. S'attendre soi-même au détour d'un livre de soi écrit pour soi.
...un cahier de poésie.

Merci à vous pour ces textes mais encore, encore encore plus de textes.
Modifié le 09/10/2017 à 16:20 par Poésies queer
##user_image##
##user_name##
##content_content##
##content_date##
Twitter Facebook Google Plus email


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.