A MADAME T..

A Madame T...


Des cheveux noirs frisés,
Une jupe droite, serrée,
Des ongles impeccables,
Sans vernis apparent,
Vous êtes classe Madame.

Vous poussez la porte,
D’un air décidé,
Aussitôt on se lève,
Pour vous saluer.

Un rapide sourire,
Suivi "d’asseyez- vous"
Simplicité,
Humour,
Gaieté,
Se marient bien chez  vous.

Le cours de français
Va alors  commencer
Avec lui sa phrase culte
« OSER PENSER »
Réfléchir
Ne pas laisser les autres
Penser à sa place

Les thèses, les anti thèses
Avec vous sont faciles
Vous savez si bien en dénouer les nœuds
Pour tirer les ficelles

Eveiller notre curiosité
Encourager les moins bons
Et pousser les meilleurs toujours plus haut
Voilà votre objectif

On étudie Corneille
Et avec lui Horace
Inlassablement vous nous faites réciter
«  La tirade de Sabine " 
Oh ! combien difficile
Je ne l’ai pas oubliée
Elle est comme un CD gravée dans ma mémoire

Vous aviez l’art et la manière
Pour orienter nos lectures
Nous parler de peinture

Les années ont passé
Rien ne s’est effacé
D’avoir faire partie de vos élèves,
Madame, est un grand privilège

Je vous en remercie
Et en pensant à vous,
Je me plais à rêver aussi à réciter

«  Je m ‘en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal" ....

coralie dans Poésie.
- 136 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.