De fil en aiguille

De fil en aiguille,
Elle tisse sa vie qui n'est pas toujours rose.
Elle en voit de toutes les couleurs.

Souvent, tard le soir, je la revois peinant sur son travail,
Piquant  à la machine pour honorer les commandes du petit magasin de prêt à porter du coin de la rue.
Parfois, une petite larme, accrochée comme une perle, au coin de l'oeil.

Avec sa formation de tailleur pour hommes, elle sait tout faire.

Je me rappelle encore de tous ces termes employés :
patron, coupe, assemblage, bâti, faufilage, entoilage, passe-poil, piqûre, doublure, pinces, ourlet, craie-tailleur, canette, ciseau-cranteur... Point de devant, arrière, point de côté...
Coton, lin, soie, nylon, broderie anglaise, taffetas, tulle, moire, dentelle, croquet...
Des mots évocateurs qui font rêver encore aujourd'hui. 

Constamment occupée, couture, mais aussi tricot, broderie, et crochet pour ses rares moments de détente.

Dans la pièce exiguë de la salle à manger, dans un coin près de la fenêtre, la machine à coudre avec au-dessus une petite lampe pour éclairer le travail.

Des bobines de fil de toutes les couleurs, des morceaux de tissu jonchant le linoléum.

Ces souvenirs sont ceux de ma jeunesse.

Tire, tire, tire l'aiguille ma fille...

Pour toi maman

lilia02
18.03.2018

lilia02 dans Inclassable.
- 331 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.