Doux Noël

Doux Noël de mon enfance,


Je revois mon père décorant le sapin vert odorant et majestueux de guirlandes,
de boules très fines et fragiles, de la flèche en forme d'étoile en son sommet,
disposant avec précaution en bout de branches les bougeoirs et les bougies. 
C'était à lui uniquement que revenait le droit de les allumer.

Ma grand-mère nous faisait écouter sur le tourne-disques des 45 tours 
avec les chants de Noël. 
Elle nous mettait dans l'ambiance un mois à l'avance !

En cette occasion, pour parer la table, la belle vaisselle était sortie du buffet, 
la jolie nappe brodée avec les serviettes assorties.

Le repas était traditionnel, les huitres en entrée, 
suivait la dinde farcie aux marrons que j'épluchais 
douloureusement,
la charlotte au chocolat dégoulinant de crème pâtissière 
et d'œufs à la neige.
C'était un régal !
Seule ma grand-mère savait la confectionner de cette façon là.
Jamais depuis je n'en ai goûté d'aussi succulentes...

Le Père Noël, pour mon frère et moi, passait dans la nuit
du 24 au 25 décembre.
Ce n'est qu'au réveil que l'on découvrait nos cadeaux.
Nous avons toujours été très gâtés.

Avant de nous endormir le 25 au soir,
maman nous faisait réciter une prière pour remercier
le petit Jésus et pour lui demander
la protection de notre famille.

Je me souviens d'un Noël en particulier
lorsque nous vivions encore en Picardie.
J'ai reçu, l'année de mes sept ans,
un magnifique vélo rouge trop grand pour moi,
Je l'admirais souvent suspendu dans le cagibi 
avant que je ne puisse grimper dessus.
Mon père avait fabriqué des cale-pieds en bois
quand il a jugé que je pouvais m'en servir pour aller à l'école.

Pour les Noël suivants à Paris où nous avons emménagé en 1956,
mes arrière-grands-parents venaient en train de notre province
passer les fêtes en famille.

Notre petit appartement de Montmartre était exigu.
Mon frère et moi nous cédions de bonne grâce notre lit. 
On dormait sur des matelas pneumatiques.
Nous campions à sept durant leur séjour dans cinquante mètres carrés.
Mais nous étions heureux de nous resserrer et de nous tenir chaud au cœur.

Devant notre demande insistante, à la fin du repas,
mon arrière-grand-père chantait "La Madelon"
et je me souviens qu'il pleurait.
Je ne comprenais pas bien pourquoi à l'époque.
Mais cette chanson lui rappelait la Guerre 14-18 où il avait été blessé
et tenu loin de chez lui pendant sept ans ;
trois années de service militaire et quatre ans de guerre.
A son retour, sa fiancée ne l'avait pas attendu, elle s'était mariée avec un autre.

Ces destins cruels ont laissé des traces indélébiles 
pour ceux qui en sont revenus.

De tous ces temps que je fais revivre à travers ce texte, 
il ne me reste que mon petit frère. 
Je veille sur lui comme il veille sur moi.

Alors que maman n'avait pas encore accouché,
j'allais faire le tour de nos voisines pour dire que j'avais un petit frère...
J'avais alors huit ans et je l'attendais avec une telle impatience ! 

Malgré les difficultés de la vie, je me rends compte 
que nous vivions des jours heureux.
Nous savions apprécier nos cadeaux, cette chaleur 
qui se dégageait autour de cette fête et de ces moments
si précieux qui restent gravés à jamais dans ma mémoire. 

17.12.2017
lilia02


 

lilia02 dans Inclassable.
- 340 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Doux Noël

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
ROSE Très beau récit et que de beaux souvenirs de ces fêtes de Noël d'antan !!!
Merci pour ce partage
Modifié le 18/12/2017 à 06:46 par Duchesse
ROSE Malheureusement seuls comptent les cadeaux. Il n'y a plus cet esprit de famille
delta delta Émouvant récit sur Noël.
Visiteur Une belle nostalgie d'un temps passé et qui garde toujours de si beaux et tendres souvenirs de l'enfance.
lilia02 Noël c'est toujours le temps de la nostalgie... ça nous tire en arrière et nous fait revivre des émotions auprès de ceux qui ne sont plus, que l'on a tant aimés et qui nous manquent terriblement...
Bernard Pichardie Tes souvenirs ressemblent un peu aux miens
... sans le Père Noël, Maman était trop croyante !
et avant, le 4 décembre, il y avait la sainte Barbe dans les corons
puis Saint-Nicolas le 6 décembre
on ne savait plus à quel saint se vouer ! ! !
amicalement
Bernard
lilia02 Merci Duchesse, Delta et Troubadour, fidèles lecteurs de mes pérégrinations et bon Noël à vous !
Visiteur Merci Lilia,bon Noël à vous,à vos proches,à toutes et à tous!
lilia02 Merci Bernard Il n'y a pas d'âge pour croire au Père Noël. lol ! Parfois, ça fait tellement de bien ! Bon Noël ! Amicalement
ROSE Et que dire de l'indémodable Tino ROSSI et son Petit papa Noël. Toujours au goût du jour. A chaque fois que j'entends les chants de Noël, j'ai toujours le grand frisson et les poils qui se dressent sur les bras
lilia02 Merci Troubadour ! Bon Noël également avec la paix dans votre cœur
Visiteur Et dans le votre également.
coralie Les souvenirs d'enfance ne s'oublient pas. Ils restent gravés dans la mémoire,
ils sont très beaux et permettent d'avancer les jours de pluie. Souvent on
s'y accroche comme à une bouée de sauvetage.
Un joli texte.
Je vous souhaite à toutes et à tous du plus profond du coeur de bonnes fêtes de fin d'année

lilia02 Coralie Merci de votre réaction sous mon texte. Noël évoque pour chacun et chacune d'entre nous des souvenirs impérissables que nous faisons revivre invariablement à cette époque ; on n'y échappe pas !
Je vous souhaite bien sincèrement un joyeux Noël !
Hubert-Tadéo Félizé Se contenter du peu que nous offre la vie, c'est déjà cela de bien.
Picardie Les oeufs à la neige, un délice , Noël d'antan, quand nos parents ne sont plus là, on égraine les souvenirs.

Réponse à un ami

Poésie  165    10  

Voyage voyage

Poésie  396    17  

Le fil

Poésie  357    8  

Tu es celui...

Poésie  332    13  

Gourmandise

Poésie  359    19  

Songe d'une nuit d'été

Poésie  365    13  

Le manège

Inclassable  331    20  

Déesse

Poésie  266    4  

Gribouille

Inclassable  356    18  

Printemps en Picardie

Poésie  139    11  

Hommage à Camille

Inclassable  366    9  

Ode au Printemps et à ...

Poésie  77    5  

Je voudrais être toi

Poésie  1637    2  

Je crois que je l'aime !

Poésie  731    5  

Ô pures caresses

Poésie  1312  

Des mots pour des maux

Poésie  1641    4  

Bordelesque

Poésie  235    4  

Petite Flânerie

Poésie  349    12  

La recette de la savane

Poésie  1157    3  

Marie Noël

Poésie  1385    5  

Signes.

Poésie  479    5  

La garce

Inclassable  306    14  

LA BÉATE

Poésie  319    13  

Mon filao

Poésie  1094    3  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.