Emarques mêlées

REMARQUES MÊLEES


I


Juste une petite phrase,
Juste sans emphase,
L’euphorie passée, je vois,
Je sens et j’observe ce Qui ?
Ce quidam ?
Ceux qui  m’ont malmené ;
Ce qui m’a malmené
Ce qui m’enferme et m’infirme
Et eux qui accourent vers moi.

II

Acceptation
D’une accusation adultérine
Terrine de ces méfaits
Qui furent des bienfaits
Pour le brigand qui dort en moi
Faire surgir la maladie en soi
L’autre moi sans culpabilité
A fait un choix : le choix délibéré
De rester figé en apparence
Refus de la sécurité : la famille.
Ce serait de l’indécence, juste accointance
De l’incendie des sentiments plus enhardis
Et plus ardus que de préférences.
Jeu d’équilibriste d’un nombriliste :
C’est celui d’un « bovaryste » ?


III


J’aurais juré,
Abjuré / dénégation /spoliation  
Trop de pollution d’ébullition
Pour être ce précepteur d’un jeune enquêteur : sa quête ?
Pas celle du bonheur
Illusion « acceptacle ».
J’ai juste souhaité qu’il pleure.
Et Il a pleuré …
Il a pleuré des nuages :
Sodomite ?
Non juste un brin sadique ?


IV

Ils arrivent Pèle –mêle,
Les mots à tue–tête !
Sur le cerveau d’un esthète ?
Dithyrambique et tragique
L’éphèbe et l’évergète !
Merci Michel ONFRAY
Mon lexicographe
Que de mots dans son bazar  littéral mais littéraire et « littérare »
C’est réellement une lecture que j’approuve et que j’atteste
Et dont je m’abreuve/
C’est un souffle d’air, c’est un souffre d’air
Dans mes pensées brumeuses
Vive l’hédonisme pour une éthique esthétique.
Une esthétique de l’éthique ? Une sculpture de soi !!!
Une Attique  éthique étiquetée et déchiquetée !
Le mot est beau je plagie sans honte !

Fabien Rogier dans Inclassable.
- 1227 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.