Extrait N° 6 de "Balade dans ma Mémoire"...

                          
                                                                Les Prémices de l'hiver

Après la « pause estivale, Chut !!!.... Ne le répétez pas.... J'aime l’automne et le retour de l'hiver ».

Je sais, certains diront : « Ppffff !... Il fait froid, dehors, c'est triste, plus de fleur, ni de verdure, on reste enfermé et la nature n'est pas belle !... Toute la série d'idées préconçues, réservée aux gens qui ne veulent pas Voir et entendre… »

Finalement, c'est tout le contraire. Nous serons bientôt le premier novembre, les prémices de l'hiver, exhorte la nature automnale à se dépasser, dans le choix des couleurs... Une ambiance chaude et feutrée, commence à s’installer pour être à son apogée, lorsqu'il gèlera.
Summum de la contemplation, si nous avons la chance, d'avoir de la neige pour les fêtes de Noël, sous un soleil éblouissant, coiffé d'un ciel bleu saphir.

A cette saison, crépuscule et aurore ont la même couleur, embrasant le ciel dans un feu diaboliquement beau. Nuances d'un brasier céleste, carmin, vermillon, s’atténuant vers le jaune, où les deux points cardinaux ont enfin trouvé leur point commun...
Dans l’âtre, les danseuses ont commencé leur ballet, dégageant une douce mélancolie... Elles semblent en harmonie avec le choix de la musique du moment...
Les arbres prient le ciel, de leurs bras qui se dénudent progressivement. Quelques fois, lorsque l'hiver exulte et scintille, on peut voir accroché aux branches, des stalactites de glaces diamantifère, qui auraient été privé d'éternité.
L’hiver glacial à travers la fenêtre, les journées pluvieuses, le feu de cheminée qui crépite dans l’âtre, sans oublier une musique douce, sont mes alliés pour trouver l’inspiration… En un mot, j’aime découvrir le matin, les caprices saisonniers de dame nature, qui m’invite à ne pas sortir…

J'ai autant de plaisir de retrouver l'automne, l’hiver, ou le printemps, lorsque la nature, cette belle Dame, s'éveille, s'étire, affiche son espérance dans la couleur émeraude.
Alors.... C'est l'explosion !... Elle court, elle vole, bourgeonne, chante, s'hydrate de rosée, se chauffe au soleil...

Tout ça pour vous dire que la saison hivernale, est propice à l'écriture, l'expression poétique, il est bon de se « balader dans sa mémoire » ... Se replonger avec plaisir dans l'écriture.
Il est agréable de se sentir transporter par la concentration, dans un autre monde ; celui d’une image poétique que l’on veut transcrire, de la scène du moment dans un souvenir bien précis, revivre des tranches de vie avec des personnes aimées, qui parfois ne sont plus là…
D’être dans cette sorte de « transe », dans la réflexion, ou tout le reste est dérisoire.

Puis, il y a le retour à la réalité, souvent à regret… La transition, revenir au temps présent, rouvrir les yeux en quelques sortes… Pas facile, de mettre un terme au sujet traité, comme c’est le cas pour la présente page.

Bon ! Je vous laisse, je vais allumer le feu dans la cheminée…

Noel Turo dans Inclassable.
- 536 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.