La langue de bois, passe -partout médiatique ?

Langue de bois ( xyloglosie ) de xylon le bois et glossos, la langue. 
Formulation rethorique consistant, à  éviter de nous présenter, une réalité par des enrobées de phrases, des expressions pompeuses , grandiloquentes voir banales, des sujets diversifiées, des images secondaires. 
Pour rester dans le  politiquement correct, pour masquer l'essentiel. 
Discours (politiques, économiques... ) parlés ou écrits, figés, creux, délivrant un message stéréotype, loin des réalités du quotidien. 
Façon de tourner en rond, de faire du surplace, écran de fumée verbal. 
Double langage trouble, vaseux, englué. Forme de ruse.  Signe de faiblesse... 
Son origine vient de Russie ( langue de chêne ) issue de l'administration étouffante et  lourde tsariste, qui s'est transformée en modèle idéologique dans l'URSS communiste. 
Qui utilise la langue de bois? 

Certains dirigeants politiques, même dans nos démocraties. 
Certains technocrates... 
Pour masquer, un information précise 
Pour éluder, des questions ciblées et gênantes 
Cacher,, la faiblesse ou l'échec, d'une ligne politique ou stratégie... 
Pour ne pas choquer et plaire, un auditoire. 
Pour ne pas reconnaître ses erreurs, 
diluées dans un message tronqué, fade, aseptisé, insipide, sans saveur. 
Parade et gymnastique grotesque intellectuelles. 
" La parole a été donnée à  l'homme, pour cacher sa pensée. "
(Talleyrand )
Eloignons nous toujours de" la langue de bois"
Parlons vrai, peu ou beaucoup, mais  parlons franc, soyons toujours crédible  et sincère  en toutes circonstances. 

delta delta dans Inclassable.
- 145 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.