La remise des prix...

Je vous parle, d'un temps qui se fane sous les feuilles dorées de mes souvenirs d'enfance. 
La remise des prix, à  l'école primaire était un évènement solennel. 
Le calendrier  scolaire , s' arrêtait fin juin, avant le départ pour les grandes vacances. 
L'horloge octogonale en bois de merisier marquait dix heures précises. 
Le directeur entrait dans la classe, comme un président. Tous les élèves se levaient pour le saluer. 
Dans un silence magistral d'église. 
Le maître soucieux, lui avait préparé la longue liste du classement. 
Il commençait toujours par la fin, par les derniers peu glorieux, les paresseux. 
D'une voix forte et sonore  avec l'accent bourguignon du terroir, il  appelait chacun :"
Bertrand Émile, vingt cinquième ,élève faible et distrait. 
Dumier Jean Paul, vingt quatrième, élève insouciant et rêveur à  toutes heures. 
Commençait alors, une longue litanie ,ou l'émotion était perceptible et visible sur les visages des pauvres enfants, entre paleur et rougeur. 
Enfin arrivait mon tour; Alain  francois Debellac, dixième, élève intelligent, doué en dessin et littérature, peux mieux faire. 
Soulagé ,  je pouvais souffler. 
Certes, je n'étais pas le premier avec le prix d'excellence, mais l'honneur était sauf, pour un sauf conduit vers la classe supérieure chez madame Duchemin. 
Mais j'avais  encore du chemin à  faire, dans ma longue  carrière future d'étudiant. 
Puis le directeur quittait la classe, en "grandes pompes " comme César au milieu de ses troupes romaines. 
Alors la classe reprenait son cours, en ce jour d'été. 
Dehors les hirondelles libres ,dansaient dans le ciel d'Azur. 
La Loire prenait sa source mont Gerbier de jonc(1551m) massif central, Ardèche... 
Je m 'imaginais enfin libere, gravissant le sommet, en héros  victorieux dominant mon école primaire .

delta delta dans Inclassable.
- 97 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.