La véritable origine de la Franc-maçonnerie.

L'origine de la Maçonnerie est due à HERMES ou MERCURE, Egyptien plus connu sous le nom de Trismegiste, c'est à dire trois fois grand parce que cet ancien souverain de Thèbes, qui a donné son nom 
à la philosophie hermétique, fut à la fois un grand philosophe, grand prêtre et grand politique.

Cet homme plaçé au rang des Dieux, était de la famille des Carybantes, qui ont apporté dans les pays méridionaux de l'Asie, des bords du Nil, les débris des arts et des sciences d'un ancien monde enseveli sous les eaux.

C'est cet homme si fameux dans l'antiquité qui fut très certainement l'instigateur de la haute sagesse égyptienne, qui en est sans doute la source primitive ou tous les sages ont puisé, fonda en même temps un collège de Mages ( mot qui signifie Architecte), dont il fit les dépositaires des principes de la maçonnerie et de ses connaissances sublimes, écrites en caractères sacrés dont ils doivent être les seuls interprètes.

Il fut assez heureux pour avoir en sa possession une des colonnes qu'avaient érigées les enfants de Lameth, inventeur des Arts avant le déluge. Jaloux de sa postérité, des inventions, ils gravèrent sur des colonnes de marbre, les principes des arts qu'ils avaient inventés, le nom des inventeurs et la date de leurs inventions... Ce fut pour Hermès une étincelle qui fit éclore une multitude de connaissances et de combinaisons scientifiques. Il trouva le moyen d'observer les merveilles de la nature par l'art de l'Astrologie, prouva par les résultats de ses combinaisons qu'il n'y a qu'un Dieu, divisa le jour en 12 heures et le Zodiaque en 12 signes. Ce fut lui qui inventa l'écriture hiéroglyphique telle que nous l'avons conservée.

La Maçonnerie serait-elle le dépôt des connaissances de l'ancien monde réunies à l'architecture morale ou saine philosophie.

Elle se conserva parmi les patriarches ou les mages qui la rétablirent dans sa pureté primitive, c'est par leurs soins que la maçonnerie prit une forme constance épurée et déterminée. 

Ces patriarches ou mages, ces anciens religieux que le vulgaire regardait comme les adorateurs du feu
céleste parcequ'ils adoraient le grand architecte de l'univers sous cette emblème éclatante, étaient seuls
dépositaires des sciences divines et humaines et comme ayant seuls la connaissance des symboles de la
langue sacrée dans laquelle ils étaient écrits.

Le MAGISME dégénéra peu à peu par l'oubli des symboles hiéroglyphiques de la langue sacrée et des grandes vérités exprimées par ces emblèmes, les erreurs de l'ignorance vinrent inonder le monde.

Heureusement qu'au milieu de ce désordre plusieurs collèges de prêtres, particulièrement ceux de Memphis et d'Héliopolis, conservèrent le magisme et la franc maçonnerie dans toute sa pureté.

C'est là qu'Orphée, Pythagore, Thalès, Salomon, et les sages de la Grèce ont puisé ses torrents de lumière dont ils ébloui la postérité.

En l'an 926, plusieurs hommes instruits, initiés dans les augustes mystères, sollicitèrent d' ATHELESTAN,
souverain d'Angleterre, la faculté de tenir leurs assemblées et d'initier ceux qu'ils en croiraient dignes.

Non seulement ils obtinrent ce qu'ils demandaient, mais aussi droit de franchise ( franc...) et de juridiction.

La racine HRM est commune aux noms d'Hermes et d'Hiram, elle est un symbole de connaissance et de secret, de silence, de choses invisibles et cachées que seul celui qui cherche trouve et peut enseigner à celui qui est prêt pour recevoir, voir et entendre, sentir et toucher, à celui qui s'est ouvert.

Il faut rappeler que la Maçonnerie n'octroie pas la connaissance en soi, sinon qu'elle montre les symboles et indique les voies pour y accéder, avec la bénédiction des rites ancestraux, qui agissent comme les transmetteurs médiatiques de cette connaissance.

Hermès, à qui est attribué l'enseignement de toutes les sciences, à joui d'un grand prestige au cours de divers périodes de l'histoire de la culture d'Occident.

Cela a été le cas parmi les alchimistes et les philosophes hermétiques, et les mêmes notions se sont manifestées dans l'ordre des frères ROSE_CROIX, influences , toutes recueillies par la Maçonnerie , à tel
point que l'on peut la considérer comme le dépôt de la sagesse Pythagoricienne et responsable de sa transmission au cours des derniers siècles, ainsi que comme la réceptrice des principes Alchimiques, tout comme des idées rosicruciennes, ce qui est à min sens, une évidence.

Ne disons pas, aprés moi le déluge, mais oeuvrons, travaillons, transmettons, vivons d'espérance et de joie, et quand l'heure de la mort viendra, acceptons la avec humilité comme la fin de notre existence terrestre.

Au-delà des apparences, allons chercher les clefs des beaux chemins... Au-delà des apparences, allons
chercher la Vérité, la joie, le sens caché et sacré de tout ce qui est sur cette terre enchanteresse et terrible... C'est la voie du devenir et de la sagesse.

" C'est le monde qui parle par le symbole. Plus le symbole est archaïque et profond, plus il devient collectif et universel " c.g Jung.

Marc de St Point dans Inclassable.
- 69 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.