La voyante.

On pense parfois que la mort n'arrive qu'aux autres, que les êtres aimés sont éternels, et puis un jour tout bascule. Ils partent vers leur nouvelle destinée, loin des regards, loin de nous, nous laissant seuls avec nos pensées, nos souvenirs, notre souffrance.

On aimerait encore les avoir un instant, un court instant à nos côtés. Il est vrai que dans la vie, on ne prête pas attention à tous ces petits gestes quotidiens que l'on devrait prodiguer sans retenue aux personnes que l'on aime , trop accaparés par les soucis qui nous rongent nous empêchant d'apprécier ces moments privilégiés. 

Alors dans ce vaste désespoir et le désir de savoir, la voyance devient l'intermédiaire entre deux êtres et ce monde invisible.

D'où cette histoire émouvante de cette jeune maman venue consulter, afin de rentrer en contact avec sa jeune enfant décédée.

Quand je la vis sur le seuil de la porte, ravagée par le  chagrin, les yeux gonflés par des nuits de larmes, je la fis entrer lui parlant de tout et de rien, juste pour la détendre et la rassurer. J'entendis alors l'enfant me murmurer : Maman, pourquoi pleures tu ? Pourquoi on ne joue plus ? Pourquoi tu ne ris plus ?

En sanglots, elle raconta sa triste histoire:
Par jeu, elle s'asseyait sur les marches de l'escalier, faisait semblant de pleurer. L'enfant venait en riant lui écarter les mains et toutes deux finissaient par rire aux éclats.

Le jour du drame, la petite faisait sa sieste comme a l'habitude. Trouvant qu'elle dormait trop longtemps, la maman monta à la chambre et la découvrit morte dans son petit lit, une mort subite.

Ivre de chagrin, elle s'était assise sur les marches de l'escalier en pleurant. Mais elle ne savait pas, qu'à cet instant l'enfant était présente à ses côtés, ne comprenant pas pourquoi le jeu s'était arrêté, et que sa maman ne riait plus.

Surtout, lui dit-elle, ne vous asseyez plus à cet endroit pour épancher votre chagrin. Elle vous voit, et cela la rend triste.

Dans un sourire, en essuyant une larme, elle remercia de l'avoir soulagée et d'avoir eu un message de sa petite.

Cette voyante était ma grand-mère.

Marc de St Point dans Inclassable.
- 56 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.