L'arbre sec

Que suis-je dans cette vie dont les jours qui s'enfuient
N'apportent rien de nouveau à ma monotonie?
Je suis un arbre sec dont plus aucun rameau
Ne viendra bourgeonner pour fleurir à nouveau

J'ai tenté vainement de changer le destin
En me fiant à ces hommes qu'on appelle "médecins"
Puis les jours ont passé les années ont suivi
Et aucun changement n'a transformé ma vie

Maintenant j'ai compris qu'elle est ma destinée
Et qu'il fallait bannir le mot "maternité"
De ma pauvre existence de femme stérile
Dont pourtant certains croient qu'elle en est plus facile

Bien-sûr ils ne savent pas eux qui sont des parents
Que malgré les disputes qu'occasionnent les enfants
Leur vie est enrichie par les éclats de rire
De leurs bambins qui jouent et qui les font sourire

Jamais aucun enfant ne viendra se blottir
Contre mon sein de femme qui pourrait le nourrir
Comme j'aimerais me pencher au dessus du berceau
De mon amour chéri qui serait le plus beau

Caresser tendrement ses petit poings fermés
Et sur son front fragile déposer un baiser
Mais voilà que je rêve une fois de plus encore
D'être appelée "maman" mon désir est si fort

Il faut fermer le livre qui raconte ma vie
Les pages qui sont écrites le temps les a vieillies
Pourtant il reste encore des feuillets qui sont blancs
Mais il n'y aura jamais les récits d'un enfant

cfgray dans Inclassable.
- 1042 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.