Le petit arbre

Comme son nom l'indique, l'arbre de vie parle du monde vivant , 
Et au coeur du vivant, de l'homme.

Dans la Kabbale, l'homme est un arbre, énonce le texte biblique : ki haadam èts hasadé.

Cela nous enseigne que l'homme est aussi le lieu des dix  Sefirot par lesquelles ,

Par lesquelles la lumière et l'énergie vont devoir nécessairement,

Passer pour que se transmettre la vie au coeur de l'homme et,

Au-delà de lui-même, dans le processus de multiples créations et engendrements.

La rencontre entre les dix sefirot du " grand arbre " et les dix sefirot du " petit arbre ",

Produit la " greffe " ou "bénédiction ".

Etre béni, c'est avoir réussi à connecter ses dix sefirot intérieures avec les dix sefirots 

Cosmiques, permettant ainsi à l'énergie du vivant de circuler et d'apporter tout ce qui est

Nécessaire à une harmonie et un équilibre parfaits.

Dans son beau livre  " la sagesse de la Kabbale, le grand rabin Alexandre Safran,

Spécialiste contemporain de la Kabbale, développe une longue méditation sur l'arbre.

L'arbre est un des symboles les plus importants de la Kabbale.

Il est nommé par certains maîtres l"ami de l'homme ".

Il symbolise la vie; il est "arbre de vie ".

Il incarne au sens le plus large, le respect de tout être, de toute chose.

L'arbre intéresse la Tora, les sages et les Kabbalistes.

Ces derniers se préoccupant de la protection de la nature, s'opposant à sa dégradation,

A son exploitation insensée, comme en Amazonie.

" Si tu es arrêté longtemps au siège d'une ville, tu ne détruiras pas les arbres, en
portant la cognée ; ce sont eux qui te nourrissent, tu ne les couperas donc pas;
car l'homme est un arbre des champs "  ( Deutéronome, 20, 19 ).

Marc de St Point dans Inclassable.
- 439 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.