Le Voyageur...

L’Absence…
L’esprit est déjà parti, souvent par obligation, mais le cœur reste en arrière.
Puis plus tard, avec la philosophie de la vie, on se repasse le film.
Alors on y découvre d’autres acteurs…
On croyait être seul là-bas, finalement, il y avait tous ceux qui nous aiment…
Sans le vouloir, nous les avions entraînés, en tirant nos cordages.
Usant par la même, un peu de leur vie.

Le Retour…
Intense bonheur, de retrouver les siens, son passé et tout le reste…
Le cœur balancier de la vie, bat la chamade et compte les secondes…
L’esprit est-il l’entendement ? L’âme la sensibilité du cœur ?

Noel Turo dans Inclassable.
- 168 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.