Les étés de l'amour

 
 
Le temps  gambadait dans les allées
De mon jardin de pensées romantiques
Les oiseaux en leur vol l'accompagnait
Pourquoi le laisser filer prétentieux
Leur long voyage toujours le sollicitait
Ils ne voulaient  perdre l'instant
Là bas ils iront  coutumiers retrouver
Le doux nid de leur nouvel été
 
Les feuillus comptaient secondes
Ils attendaient  de voir  feuilles trembler
Quand  le vent coléreux  s'enhardirait
A l'heure de les bien secouer
Il les mènerait au fun'este   tombeau
De leur dernier voyage d'été
 Sillonnant leur aire  éphémère 
 
Les clochettes de silhouettes
Aux couleurs des arc en ciel
Cousues sur le plancher vert
Sonneront  fin du denier jour
Leur beauté viendra  se flétrir
Elles tomberont désolée  la tête
Ne voudront  regarder le temps
Et la pitié voudront  se l'éviter
Quand  temps ne  leur rend beauté
Il les laissera  à ses pieds s'effondrer
Dans les bras de la fin de leur unique été
 
Les amoureux ont perdu le temps
Leurs baisers ne savent se séparer
Le silence les a emprisonné
Dans cet espace vide de l'oubli
Où  tic tac de leurs montres atones
Ne veut déranger leur grande folie
Dans  l'irréel le temps les abandonne
Mutant ils viennent  s'enchainer
Dans le nouveau  monde de leur été
Où l'on ne pourra déranger leur félicité
 
L'amour doit s'éviter difficultés
l'amour ne doit se laisser distraire
L'amour ne doit s'occuper du temps
L'amour doit  balayer chaque jour l'éphémère
Pour s'éviter de perdre bonheur de ses étés
☼ŦC
t

modepoete dans Inclassable.
- 1082 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.