Les feux de l'amour

Dans un premier temps vous déclarez votre flamme
C'est le début d'une histoire, d'une âme
Petit à petit, l'esprit, la pensée se pâme
La liaison s'agite alors voici la trame

La beauté des étincelles qui chantent
Emporté par le ciel qui bientôt vous enfume
Mais au réveil la réalité déchante
L'amour est un jeu rempli d'amertume

Votre volonté, une machine qui brûle
Une belle romance part en fumée
Piégé par la brûlure votre orgasme hurle
Les cendres chaudes s'envolent dans l'air sublimé

Les sentiments crépitent pour partir en vrille
Ses yeux de braise vous étrille
Et le plus beau : la passion qui grille
Les feux de l'amour .... de loin ça brille

beulag46 dans Inclassable.
- 354 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.