Les maîtres compatissants

Les Maitres compatissants  - « Panem et circenses »
C’était au début du 21ème siècle. Les détenteurs de capital persévéraient dans leur hégémonie, s’appropriaient les avoirs des gens de rien, leurs prenaient leurs idéologies, leurs biens matériels et symboliques.Ils s’éprirent de démocratie et surent convaincre la particratie et l’aristocratie de participer à la mascarade. Une réalité matérielle sous – jacente échappa aux petites gens fascinés par des programmes d'action populistes ou court-termistes. Ce que ce qui se présentaient au peuple comme relevant du court étaient du long terme. Des longs termes d’un discours plat, sans conviction évidente faisant de l’Homme un esclave, incapable de penser, borné par un horizon plutôt rapproché. Déniant ce qui allait devenir un destin d’horreur, l’esclave désigna le Maître et fit l’accolade au Prince. Symbole et Images. Les gens se réjouissaient.Un nouveau roi butterfly rassemblerait, Anvers et contre tous.Mais il ne montrait pas l’exemple. Il ne souffrait pas. Il n’était pas du peuple.Personne ne voulait comprendre préférant penser qu’il en avait toujours été ainsi, prétextant que seul, il ne pouvait rien faire alors qu’il y avait des millions de mort en sursis, prêts à être sacrifiés sur l’Hôtel de la « dépopulation ».Des plus pensants se mobilisèrent, ils étaient de gauche ou de droite. Ils étaient au cœur de l'actualité politique alors que les esprits chagrins les voyaient plutôt comme des demeurés qui ne servent à rien, anarchistes refoulés! Ils subirent donc les assauts d’une Gauche plutôt adroite et d’un Droit pas aussi gauche.Les élections de 2014 leurs étant interdites permirent de faire voter des textes instaurant une nouvelle forme d’oligarchie financière avec en toile de fond des mesures à prendre pour contrôler une crise dite systémique.Des mouvements de foule en Europe Méridionale, le fantasme réunificateur et de royauté dans les pays Bas Méridionaux. L’Europe était parfaitement divisée. La messe européenne était dite. La messe ?Mais pas n’importe quelle messe !En effet, le Prince inventa le MES ou Mécanisme Européen de Stabilité et lui conféra pleine personnalité juridique et pleine capacité juridique.Aucun acteur n’y fut élu ni responsable devant les peuples européens.Afin de le « pérenniser », les dirigeants européens le firent validés par le Parlement européen.Cinq plus tard, le degré de pauvreté atteint  son apogée. Les hôpitaux et les institutions complètement définancées furent livrées en pâture aux traders européens.Les états furent contraints de vendre leurs actifs. L’enseignement public réduit à néant, seule une élite pût accéder aux Savoirs. Les lambdas du groupe furent contraints à des tâches dégradantes.L’éviction démographique des vingt ans qui succédèrent à cette période d’ « affaissement démocratique européen », bientôt connue sous le nom de « conquête de l’est «  ou  « farest »  solutionna rapidement les coûts de la démographie galopante.
La « théorie de l’immédiateté existentielle » édulcora l’inacceptable de la vie lambda.Le sexe virtuel  devint avec le Marché de la Dette Souveraine le business le plus rentable de la planète.
Nous n’étions plus rien.

Serge.malisoux dans Inclassable.
- 1108 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.