Les voeux de l'an neuf

Sous le gui, l'an neuf attend nos voeux.

Il est minuit, bonne année à tous, on s'embrasse ; on s'embrasse ; le champagne pétille dans les verres qui se croisent, on rit, on s'appelle, on s'écrie : " que l'an annoncé soit bon pour chacun ", santé, joie, bonheur, réussite forment nos voeux.

Le bouquet imposant entouré d'un beau ruban rouge, suspendu dans l'entrée au-dessus de nos têtes, et celui du gui porte-bonheur.

Cette tradition venue d'Angleterre d'échanger des voeux sous le gui s'est imposée à toute l'Europe, une longue histoire rejoint la  mythologie celtique. Les druides, seuls à avoir le droit de cueillir cette plante, en offrant au peuple celte le premier jour du mois lunaire. Bénéfique et sacré, le gui avait le pouvoir de guérir et d'éloigner les mauvais esprits.


Meilleurs voeux à toutes et tous, soyez heureux, et que cette nouvelle année comble vos désirs les plus secrets...

Marc de St Point dans Inclassable.
- 336 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.