Ma puce du jour

Ma puce adorée, ton cœur est d’or et de pierres précieuses. Tu es divine et merveilleuse et ta plastique est parfaite.
Admirée, adulée et quasiment divinisée, tu irradie le monde qui t’entoure. Tu es unique et multiple à la fois, tu es indispensable.
Non ce n’est pas une déclaration d’amour pour ma femme ,même si elle le mérite  amplement .
Non, cette puce là nous la partageons tous, jour après jour, et de nos doigts caressants ou énergiques, nous lui demandons de l’aide.
Elle vit avec nous en permanence, connait tous nos secrets, nos envies et nos désirs. C’est troublant et inquiétant de déléguer  ainsi nôtre vie à un amour virtuel. Une puce électronique.
Car il s’agit bien de cela, confier son existence privée et professionnelle à une entité puissante, rapide et inflexible.
Mais il faut s’en méfier, car elle nous cache forcément sa vraie nature, puisqu’elle est siliconée.
Alors dorénavant, quand vous saisirez vôtre téléphone portable,  connecterez vôtre tablette ou travaillerez sur l’ordinateur, pensez- y.
Au creux de votre main bat le cœur d’une puce, nécessaire et utile, mais ô combien pernicieuse, indiscrète et dangereuse.
 

Diderot de Poche dans Inclassable.
- 137 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.