Martin Luther King.

"A mes funérailles, dites que j'ai tenté de donner ma vie en servant les autres "

Quand Martin luther King arrive à Memphis, le 3 avril 1968, c'est un homme usé et traqué.

Il évoque sa mort comme s'il avait une prémonition.

Le 3 avril 1968, Martin Luther King s'engage sur le balcon de sa chambre du lorraine Motel.

C'est là qu'il sera tué le lendemain.

Une détonation déchire l'air.

On croit a un pot d'échappement. Mais sur le balcon du motel, 

Luther King gît dans une mare de sang.

Une balle lui a emporté la moitié du visage.

Après 2 mois de cavale, le tueur james Earl Ray est arrêté à Londres le 8 juin 1968 en possession de faux papiers( surement émis par la C I A, la même organisation qui tua Kennedy).

Une seule balle a suffi.

Dans son dernier sermon il disait " je voudrais que quelqu'un dise ce jour-là que j'ai essayé d'aimer et de servir l'humanité".

Noir ou blanc, quelle importance car après notre mort nos os seront blancs. " i have  a dream".

Son rêve survivra, en juillet 1964, le président Johnson signa une loi rendant illégale toute forme de discrimination.

A travers lui, le combat pour l'égalité raciale porté sur le devant de la scène internationale.

Respect monsieur, vous l'homme de bien, le visionnaire, prix Nobel de la paix.

Votre mort n'a pas été inutile, et Obama en est le plus bel exemple.

Marc de St Point dans Inclassable.
- 178 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.