Qu'est ce qu'un con ?

MARC: Des questions ? Depuis le début de cette conférence, je sens qu'une question vous titille les lèvres :
Qu'est un con . Rose, Pourriez-vous nous éclairer ?
ROSE: Le con est un individu stupide, pour ne pas dire imbécile. Tout comme vous et moi, il y a de la matière grise. Il ne lui manque qu'une chose ...
Marc : Le mode d'emploi !
Rose : Il respire l'intelligence...
MARC : Mais il a la respiration très courte !
Aude : Il a un bulbe à changement de vitesse...
Roger : Mais il ne connaît que la marche arrière !
ROSE : Tout comme le chien ne sait pas qu'il est chien, le con ne sait pas qu'il est con. La connerie, c'est comme la mort. Le mort ignore tout de son état. Ce sont les autres qui sont tristes.
MARC : Le con, c'est pareil !
Rose: Ce qu'il y a de plus profond chez le con, ce n'est pas l'esprit...
MARC: C'est le sommeil !
Rose : Son cerveau peut être comparé à une île déserte, si déserte que, si a tout hasard, une idée venait s'y échouer,  elle se suiciderait, terrifiée par la solitude.
MARC: Le cerveau du con n'est pas pour autant morphologiquement différent du vôtre.
Rose : Tout comme le vôtre, il y a deux hémisphères.
MARC : Le premier s'est perdu et l'autre est parti à sa recherche.
ROSE:  Contrairement à l'homme intelligent, le con ne s'abreuve pas  la fontaine de la connaissance.
MARC : Il s'y gargarise.
ROSE: Le con vit toujours en bande.
MARC : d'où l'expression connue : une bande de con.
Rose: Cet état de fait signifie que, statistiquement, tout con est suivi par un autre con.
MARC : Excepté le dernier des cons ! Puisque par définition, quand le dernier des cons se retourne, il n'a plus personne derrière lui. A la sortie d'un match de foot, le con vous dira toujours : On a gagné ! on a gagné !
Rose : Alors qu'aucun con dans les tribunes ne l'a vu sur le terrain.
MARC : Les cons sont innombrables, à tel point que si, demain, un gouvernement créait un impôt sur la connerie, il serait de suite autosuffisant.
Rose : Parfois, dans un moment de lucidité, le con tente de sortir de son état, mais l'opération est toujours vouée à l'échec.
MARC: Et c'est une bonne chose. Rien n'est plus dangereux qu'un con qui pense !
Rose : D'autant que, quand on voit ce que les hommes intelligents ont fait de ce monde, on se dit que parfois mieux vaut rester con :

Marc de St Point dans Inclassable.
- 63 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.