Sagesse du bouddhisme.

Le bouddhisme enseigne que tous les êtres et tous les phénomènes sont interdépendants !

Aussi,lorsque je vous dis que la compassion et l'amour  concernent tous les êtres, cela signifie que vous devez vous inclure dans ce processus !

Comment pourriez-vous sinon éprouver de tels sentiments pour les autres si vous n'êtes pas capable d'amour, de tolérance, de compassion et de respect envers vous-même ?


"Je ne les garde pas
je les rend à l'espace
je les rend à la grandeur
puissent-ils être bénéfiques
puissent-ils éclore en tous les êtres
les guérir de toute affliction
et leur permettre de trouver en eux la source de l'éveil."

Tous les mérites surgis de cette lecture; ce que j'ai compris, la confusion que je n'ai pu traverser, les états de présence dont j'ai fait l'épreuve.

Dans la perspective du Bouddha, à la fin de chaque journée, de chaque activité, il est bon de faire le souhait que ce que nous avons pu accomplir soit bénéfique à l'humanité toute entière.

Ne gardons pas les fruits de nos efforts pour nous. Ce que j'ai compris de ma lecture, puisse-t-il être bénéfique à tous les êtres.

Un jour, un professeur d'université se rendit dans les hautes montagnes du Japon pour rencontrer un maître zen renommé.

Lorsqu'il le trouva, il se présenta, énonça ses diplômes et demanda à être instruit sur le zen.

" vous voulez un peu de thé ? demanda le Maître.

" oui, volontiers" répondit le professeur.

Le vieux moine commença à remplir la tasse jusqu'au bord, puis continua de verser .
Le thé déborda sur la table, puis coula par terre

" Arrêtez !", cria le professeur, " ne voyez-vous pas que la tasse est déjà pleine ? Elle ne peut rien contenir de plus ! "

Le moine répliqua : " Comme cette tasse, vous êtes déjà plein de connaissances et d'idées préconçues. 

Pour pouvoir apprendre, commencez par vider votre tasse ".

Marc de St Point dans Inclassable.
- 296 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.