Vent pur

Nuage translucides
Sans cornes,
rapiécée de lumière,
les voix de l’écho s’épanouissent
dans l’éblouissement.
Il est rare
le vent Pur,
sans concupiscence de l’ennui.
Par ailleurs, l’effort reporté
au jour d’après,
emporté par l’eau vive amoureuse,
s’échappe en vapeurs mordorées
de quelques tristesses.
Nos envies éclatent
sur les murs blancs,
vierges de nos espoirs déçus.
Nos questions transpercent
l’air de réponses suspendues
aux oreilles infinies.

22.12.2017

Nuage pâle dans Inclassable.
- 266 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.