Partie 3 - À l'ombre de moi même

Ce texte est une réponse à Partie 2 - À l'ombre de moi même de Alexandre Clain.

Michel

Hélène, l’épouse de John, est de plus en plus fatiguée et nous nous inquiétons de son état de santé avec les médecins. C'est leur premier enfant, et malgré son âge qui favorise les complications, ils voulaient réellement cet enfant pour concrétiser leur amour. Aujourd'hui John ne sait plus. Comme chaque soir il rentre encore seul à l’appartement et cette solitude rongée de remords lui pèse de plus en plus.

Nous sommes dans la nuit de mercredi et j’arrive. J’ai peur pour lui, je sens qu’il ne va pas bien en ce moment et qu’il va devenir rapidement indispensable de soulager sa peine. Je partage sa douleur comme si c’était la mienne. Si vous regardiez sa fille vous verriez tout de suite les yeux de sa mère, la forme si parfaite de son visage tel une copie conforme. Je suis prêt à tout pour l’aider à surmonter ce malheur car je viens de très loin pour lui. Je ne sais pas s’il se rappelle de moi, mais moi oui. C’était il y a deux ans lors de son voyage à Füzesgyarmat, pour leur union devant l’église. C'est là-bas que notre histoire a commencé.  Vous l’auriez vu ce jour-là ! Il n’arrêtait pas de sourire comme un enfant qui vient d’apprendre que le père Noël arrive bientôt. Je le suivais, de loin au départ, puis, quand le moment est venu je me suis approché. Il avait besoin de moi, ce n’est pas facile un mariage et même si nous sommes, à ce moment-là, l’être le plus heureux du monde, nous restons humain et certains doutes peuvent nous submerger sans que l’on s’en aperçoive forcément. Nous avons longtemps parlé, la nuit principalement, il se confiait à moi, je me confiais à lui et nous partagions des moments uniques et sincères en toute intimité, d’ailleurs Hélène n’a jamais été au courant. Puis je suis parti, il était temps pour lui de revenir à Bruxelles et retrouver sa vie de tous les jours. Si seulement j’avais su la souffrance qu’elle lui fait endurer aujourd’hui, même si ce n'est pas voulu, je l’aurais empêché de faire ça en la faisant partir loin de John, le plus loin possible, pour qu’elle ne puisse jamais revenir. Sommaire en cliquant sur http://librosophia.com/litterature/sommaire-a-lombre-de-moi-meme.htm

Alexandre Clain dans Littérature.
- 553 lectures


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.