Chronique Cosplay

Ce texte est une réponse à Mes petites impressions sur mes lectures de darkviki.


Mon avis: Nous nous retrouvons dans un monde apocalyptique et futuriste, avec un paysage urbain de la capitale qui a bien changé. Pendant les 100 premières pages, l'auteur nous présente 1T, l'entreprise que l'homme d'affaire Adamas veut détruire. On y voit les membres de la direction, et tous les engrenages de cette entreprise. 3 000 employés dont Katie qui a été recruté le jour même, vont jouer pendant 3 jours au cosplay. En fait le premier jour, ce n'est que quelques heures l'après-midi, avec des personnages portant de faux noms et masques assez cocasses et certaines situations sont drôles. J'ai entamé le deuxième jours du cosplay et je n'ai qu'une envie, c'est d'en savoir plus! Je suis étonnée par la complexité de l'univers science-fiction "réel" et l'univers du jeu cosplay. Malgré cette complexité, l'entreprise 1T a un peu de ce qu'on connait des grandes entreprises d'informatique. On a quelque chose à quoi se rattacher. Ça mélange ce qu'on connait avec de l'imaginaire. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi plusieurs chapitres étaient consacrés au passé de personnages secondaires, mais j'ai l'impression qu'ils seront important pour le tome 2. Je dois dire que j'ai été surprise par l'identité des gens dans le Cosplay. Le dernier jour, ils ont révélés leurs identités et j'ai découvert des personnages dont on était sûr qu'ils étaient intel tout le long du roman et en fait ce n'était pas eux. J'avais trouvé que l'épilogue était un peu longue, mais ce qu'on apprend pendant cette épilogue, c'est juste énorme! Je n'arrive toujours pas à être fixé sur les intentions du personnage Adamas. Problème ou pas? En tout cas, je vous le conseille!

COUP DE CŒUR

19/20

Citation: "Le Cosplay n'est pas un jeu vidéo Walter. Le Cosplay est un gène mutant du capitalisme."

darkviki dans Littérature.
- 1134 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.