Chronique Prise de Sang

Ce texte est une réponse à Mes petites impressions sur mes lectures de darkviki.


Mon avis: tout d'abord, je dirai que le livre a mit beaucoup de temps à démarrer, avec des passages très longs qui, selon moi, étaient inules. Il y avait une petite dizaines d'illustrations qui collaient parfaitement à l'histoire et que j'ai trouvé vraiment belles. Ma lecture a été un mitigé. Je n'ai pas détesté, au contraire, j'ai trouvé que les pouvoirs surnaturels de Viviane était vraiment bien trouvés et que son évolution au fil de l'histoire est vraiment un point positif. Pourtant, j'ai trouvé cela vraiment déstabilisant, puisqu'on s'habitue à voir notre personnage dans ce pensionnat de Sainte Catherine avec toutes ses histoires, intrigues, et puis hop ellipse d'un coup six mois plus tard nous apprenant qu'elle va devoir quitter le pensionna. On aurait évidemment voulu savoir ce qui s'était passé pendant les six mois, mais pire c'est un élément déclencheur qui nous plonges la tête la première dans une sorte d'atmosphère avec laquelle nous ne sommes pas familier et qui va tout bouleverser pour notre personnage. Je ne vous en direz pas plus, mais j'ai vraiment trouvé qu'après une ellipse de six mois, c'était beaucoup trop précipité, que ça allait beaucoup trop vite sans que l'on comprenne d'où ça venait et pourquoi. On fait intervenir un nouveau personnage dont on avait jusque là jamais entendu parler, et je n'ai pas réussit à comprendre quel était le rapport avec le reste du roman.

En conclusion: un livre avec de bonnes idées, assez facile à lire malgré quelques digressions et longueurs. Une évolution du personnage intéressante. La partie sur Saint Catherine trop superficielle, et une fin qui aurait dut être mieux préparée. De très belles illustrations collant tout à fait à l'histoire.

Note:
14/20

Citation que j'ai le plus aimé: "C'est un moyen par lequel je m'agrippe à ma proie et le restreint, comme un chien avec une laisse ou un bateau avec une ancre. Un ancrage! Voilà. [...] Il faut peut-être battre la victime dans un domaine qui lui tient vraiment à cœur, ou prendre l'ascendant sur elle d'une manière quelconque. C'est le moyen, ou peut-être seulement l'un des moyens."

darkviki dans Littérature.
- 931 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.