Chronique Par-delà bien et mal

Ce texte est une réponse à Mes petites impressions sur mes lectures de darkviki.


Mon impression sur cette lecture:
"Moraliser ne serait-ce pas immoral?" comme le dit l'auteur. C'est exactement ça. Nietzsche nous demandes ici pourquoi la morale devrait être moralisée. Chaque chose n'aurait de valeur que parce que nous lui en donnons une. Il n'inverse pas la morale, mais il essaye de voir ce que pourraient donner les choses en voyant au-delà de la morale d'où le titre Par-delà bien et mal. Il nous parle de religions, de philosophes, de la noblesse, de la vertu, des scientifiques et même de l'Europe avec des lunettes de l'époque évidemment. 

C'était fluide à lire et quelquefois même poétique, comme il le dit lui-même: il n'écrit pas de philosophie ennuyeuse comme les autres (il a à ce moment-là, cité Kant disant que ça n'enlevait rien à sa qualité, mais...). J'ai été étonnée de voir comment certaines choses étaient très visionnaires, même si d'autres fois en prédisant le futur il s'était trompé. Cela nous fait réfléchir sur plusieurs notions. Je n'ai mis que quatre étoiles parce que j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de références inexpliquées (même avec les notes), à des philosophes polonais ou d'éminents scientifiques dont on n'a jamais entendu parler à notre époque. Mais c'est le temps qui veut ça. J'ai aussi été choquée par certains propos que l'auteur tenait sur les femmes, certaines fois il disait qu'elles étaient capables, d'autres qu'elles étaient hystériques et qu'en travaillant elles gâchaient leur féminité, la société future nous a montré le contraire. Encore seulement 4 étoiles parce que j'ai été très déçue par la huitième section sur les peuples. Je m'attendais à une section palpitante partant à la machiavel sur le pouvoir, la politique, le comportement humain, et en fait pas du tout. Il parlait du peuple allemand, ce qui normal puisqu'il est allemand, un peu des Français, mais ce n'était pas ce qu'on pouvait s'attendre à voir dans cette section. Il y a également plusieurs paragraphes que je n'ai pas tout à fait comprit (assez peu), je pense que je relirai ce livre dans le futur, et que je comprendrai mieux à ce moment-là.

8/10
Mis à part ces points négatifs, j'ai adoré ce livre visionnaire, qui fait réfléchir, qui change du gnangnan habituel, qui choque, qui bouleverse, et bouscule les mentalités. Je ne sais pas si c'est l'allemand ou la traduction, mais le style, bien qu'un peu difficile, était vraiment magnifique. C'était réellement agréable de lire un livre de philosophie comme ça. A lire et à relire!

darkviki dans Littérature.
- 1263 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.