Le blanc, couleur de la Lumière.

Blanc, couleur du passage,

Blanc, couleur de la Lumière, de l'illumination, de l'aube.

Laissons parler Dom Pernety dans son " dictionnaire mytho-hermétique " :

" Les philosophes disent que lorsque la blancheur survient à la matière du Grand oeuvre, 

La vie a vaincu la mort, que leur Roi est ressuscité, que la terre et l'eau sont devenus air, 

Que c'est le régime de la lune, que leur enfant est né,

Que le ciel et la terre sont mariés,

Parce que la blancheur indique l'union ou le mariage du fixe et du volatil, du mâle et de la femelle "

Blanc et noir donnent chacun leur version, qui loin de s'opposer, se complète.

Le blanc est considéré comme la couleur de la Sagesse, de la Grâce.

La vie n'est-elle pas, un grand échiquier, où le noir et le blanc, sans cesse se croisent.


" Je suis un très ancien Sage dont l'essence est lumière, mais je suis projeté moi aussi dans le puits obscur...

Observe le crépuscule et l'aube... C'est un moment entre-deux: un côté vers le jour qui est blancheur, un côté vers la nuit qui est noirceur, d'où le pourpre du crépuscule du matin et du crépuscule du soir" ( texte soufi).

Marc de St Point dans Littérature.
- 246 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.