Le Coran, une dimension mystique ?

Le Coran, conservateur et propagateur de la langue arabe, comporte une dimension mystique que seuls quelques initiés arrivent à percevoir, car il faut pouvoir lire, comprendre et méditer le texte sacré dans la multiplicité de ses sens.

Que signifie exactement la notion d'i'jaz coranique ( ou miracle de l'inimitabilité ), que l'on trouve en abondance dans la littérature apologétique ? ( qui à un caractère d'apologie ).

Que signifie aussi SAMAD ?

A toutes ces questions, la lecture du text sacré, le mot qor'an vient d'ailleurs du verbe qaraa, littéralement " lire ou réciter". Et ne donne à priori aucune indication particulière.

Mais lorsque la lecture est orientée vers le sens caché des versets, il devient l'arche première d'une architecture intime.

Cette caractéristique s'est depuis manifestée à travers  le nombre de lecteurs ( qûrrat ) du Coran, établi canoniquement à dix. Révélé au prophète entre 6120 et 632, il est structuré autour de 114 chapitre ( soura) et de 6219 versets, appelés ayat. Plusieurs centaines de versets trouvent un écho immédiat auprès des mystiques, qui les lisent, les méditent, les récitent à voix haute ou basse et les rappellent en toute circonstances.

Dis : Lui, Dieu, est unique. C'est Dieu, l'Impénétrable. Il n'a pas engendré ni ne fut engendré.
Nul n'est agal à Lui. Dieu est l'Eternel, l'Impérissable. ( Coran, XXVIII, 88 ). ( Autodéfinition de Dieu donnée dans le Coran. Allah est l'incommensurable).

" Souvenez-vous de Moi, Je me souviendra de vous. ( Coran, II, 152.) ( Le souvenir ici est pris dans son sens mystique ( fadhkurûni adhkûrakum), car Dieu est l'apparent et le caché selon une expression coranique de la sourate LVII, verset 3.

OU , " tout périt sauf sa Face. ( Coran, XXVIII, 88.) ( L'éternité de Dieu est incomparable avec l'évanescence des choses ici-bas.)

Le Coran est un livre clair et cohérent. Tout un chacun peut le comprendre par la connaissance du coeur.
Le Coran est également une parole ésotérique qui dispose de sens divers et superposés révélés aux Hommes et même aux " djinns " : Il m'a été révélé avoir entendu qu'un groupe de djinns disait : Nous avons entendu un Coran magique, il appelle à la bonne guidance, et nous y avons cru . ( Coran, LXXII, 1-2).

Le Hadith: " Celui qui se connaît soi-même connaît son seigneur ". ( Rabbahû).
                  " Mourez avant de mourir. " ( Qiyama ).

ps: Il fut un temps où je blâmais mon prochain si sa religion n'était pas proche de la mienne, mais maintenant mon coeur accueille toute forme. L'amour seul est ma religion. ( Pensée soufis).
Dans le monde agité que nous vivons, il est bon qu'une catégorie , puissent tenir pour nous ce rôle précieux d'éveilleurs, ils sont des bougies qui s'allument au fur et à mesure que le doute s'épaissit. 
A ces esprits universels et remplis de sagesse et de tolérance, le monde est reconnaissant de la paix qu'il perçoit autour d'eux, et leur manière d'entretenir au profit de tous une sorte de Karma bénéfique et serein, une baraka dont la vitalité se résume à leur force intérieure. Ils nous invitent à demeurer sensibles aux signes du passé comme à tous les symboles que nous pensions dépassés?

C'est finalement une leçon de sagesse et d'optimiste que nous recueillons de leurs bouches.

Marc de st Point.

Marc de St Point dans Littérature.
- 251 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.