Les sept vallées.

Farid al-Din Attâr, fait partie  du grand courant mystique dans la tradition spirituelle Soufi.

Son oeuvre principale est le " langage des oiseaux " une épopée de 4647 vers où 30 000 oiseaux recherchent leur roi.

" L'idée des oiseaux se confond avec celle de la légèreté, de l'essence des choses et des êtres.
Les oiseaux dont il est question incarnent la pensée opposée à la matière et, par conséquent, l'intériorité de l'homme, son " moi profond, son esprit ".

Le récit commence par un discours de bienvenue qui constitue une fonction rituelle et magique associant 
" la Huppe", un oiseau porteur d'une couronne et les autres oiseaux, qui représentent une humanité cherchante.


Aussitôt, la foule des oiseaux inquiets se rassemble et providentiellement la Huppe se présence comme messagère. Elle exhorte les oiseaux à partir pour un voyage difficile qui les conduira à la cour de leur Roi, un oiseau fabuleux, le SIMORG ( ou Simurgh).

Tous les oiseaux comprennent l'intérêt fondamentale de cette entreprise. Cependant, presqu'aussitôt, plus de dix mille d'entre eux s'excusent : ils sont pour des raisons diverses, contents de leur sort ici-bas.

La Huppe admoneste tout le monde, tranquillise les uns, encourage les autres et commence l'enseignement qui permettra d'entreprendre le voyage. Ils doivent s'engager dans les sept vallées qui marqueront les degrés initiatiques de leur ascension spirituelle.

Ces vallées magiques et mystiques sont " les vallées de la recherche, de l'amour, de la connaissance, de l'indépendance, de l'Union, de la stupeur et du dénuement.

C'est après avoir franchi ces sept vallées, en un long voyage dont la durée comprend souvent une ou plusieurs vies pleines d'embûches, voyage où la grande majorité des oiseaux périront, que les rescapés se voient refuser se voient refuser l'ultime épreuve, l'accès tant espéré au palais de leur Roi : le Simurgh.

Ce refus plonge les trente oiseaux rescapés dans un profond désespoir. Ils apprennent alors l'ultime vérité: l'Unité universelle de toute chose et de tout être dans le temps. Les rescapés, attendent, mûrissent, prient et méditent.

Devenus des grands prophètes, sont finalement admis auprès de leur Roi. Ils forment ainsi une hypostase, ( être collectif).

C'est donc en se servant d'un jeu de mots, qu' Attâr nous fait comprendre que le face-à-face avec l'esprit pur est aussi le retour à l'Unité première. C'est également le retour des oiseaux sur eux-mêmes et sur les multiples facettes psychiques de l'homme. Les sept vallées que nous allons bientôt parcourir ensemble font partie de ces réalités subjectives dont chacun reçoit une image vivante et réelle, une représentation interprétée, selon sa propre capacité de perception.


A SUIVRE: Première Vallée ou Vallée de la Recherche.

Marc de St Point dans Littérature.
- 143 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.