Mes envies livres

Ce texte est une réponse à Mes petites impressions sur mes lectures de darkviki.




Résumé: "Septimus et Jenna sont sur le point de fêter leurs quatorze ans.
Mais l’heure n’est pas à la fête : les apprentis magiciens se retrouvent au coeur d’une lutte sans merci contre une armée de créatures terrifiantes, issues de la redoutable Ténèbre. Cette entité du mal a pour but de faire régner l’ombre et la terreur sur le territoire de la Magyk… Lorsque Jenna est enlevée, Septimus comprend qu’il est le seul à pouvoir lutter contre un adversaire insaisissable. Malgré le danger, il s’aventure dans les angoissants tunnels de Dark Hall, le quartier général de l’ennemi."



Résumé: "Lorsque Vanessa Adler commence les cours au sein de la prestigieuse Académie du New York Ballet, elle cherche autant à devenir une étoile qu'à retrouver sa soeur, brillante élève de l'école jusqu'à sa mystérieuse disparition. Mais sa quête se complique lorsque son talent attire l'attention du grand chorégraphe Josef Zhalkovsky: la jeune fille est choisie pour incarner le premier rôle de L'oiseau de feu de Stravinsky. Elle est alors loin d'imaginer quelle puissance maléfique a jeté son dévolu sur elle..."



Résumé: "Rien n'a plu davantage dans les lettres persanes, que d'y trouver, sans y penser, une espèce de roman. On en voit le commencement, le progrès, la fin : les divers personnages sont placés dans une chaîne qui les lie. A mesure qu'ils font un plus long séjour en Europe, les moeurs de cette partie du monde prennent, dans leur tête, un air moins merveilleux et moins bizarre : et ils sont plus ou moins frappés de ce bizarre et de ce merveilleux, suivant la différence de leurs caractères. Dans la forme de lettres, l'auteur s'est donné l'avantage de pouvoir joindre de la philosophie, de la politique et de la morale, à un roman ; et de lier le tout par une chaîne secrète et, en quelque façon, inconnue." 



Résumé: "Bon Dieu ! ma sœur, dit alors Dinarzade, que votre conte est merveilleux ! - La suite est encore plus surprenante, répondit Scheherazade, et vous en tomberiez d'accord, si le sultan voulait me laisser vivre encore aujourd'hui et me donner la permission de vous la raconter la nuit prochaine. " Schahriar, qui avait écouté Scheherazade avec plaisir, dit en lui-même : " J'attendrai jusqu'à demain ; je la ferai toujours bien mourir quand j'aurai entendu la fin de son conte. " Première nuit"



Résumé: "Iluvendan. Une cité où la magie et la technologie se côtoient et s’entremêlent.
Le Iolthän, étrange cristal noir, source d’énergie mystérieuse, assure la prospérité de la cité, fait voler ses aéronefs, offre le confort à ses habitants.
Trois adolescents, les jumeaux Feäsil et Klaod et la séduisante Imenel, vont enfin pouvoir découvrir cette cité, car c’est là qu’ils mèneront leurs études.
Les heures de cours, les rencontres avec les enseignants, les doutes personnels, cela aurait déjà de quoi largement remplir les journées : mais voilà qu’ils découvrent des rumeurs parlant d’une pénurie de Iolthän, d’une guerre imminente face au pays voisin ! Et comment résister à l’appel de l’aventure lorsqu’on est jeune ? Les trois héros vont décider d’enquêter. Manipulés par certains, aidés par d’autres, ils devront faire face à des forces qui les dépassent, mais feront tout pour faire éclater la vérité !"



Résumé: "Londres. 1592. Les bandits côtoient les sorciers, Jack se découvre d’étranges pouvoirs et met ses talents de pickpocket au service de l’organisation criminelle La Famille. Quand il dérobe la bourse de Nicholas Webb, à la tête des mystérieux Élus, Jack se retrouve entraîné dans une spirale infernale dont il n’a pas idée. Assailli par d’étranges visions rouges, Jack réalise qu’il peut distinguer les humains des démons. Et lorsque Webb assassine la mère de Jack, ils deviennent des ennemis mortels. Une quête de vengeance, mais aussi de vérité commence alors…"



Résumé: "On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe. Les deux moitiés n'ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire..."



Résumé: "Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'oeuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps.
Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique."



Résumé: "L'art est-il éternel ? Dans son Esthétique, publiée en 1832, Hegel soutient que le temps n'est plus à la créativité artistique mais aux musées et à la réflexion sur l'art. C'est une conception particulière de l'activité de l'artiste et de sa mission dans l'histoire qui le conduit à en faire ainsi une chose du passé. L'art ne relève pas, d'après lui, du sentiment : sa vocation n'est pas de plaire mais d'exprimer une quête de sens. En élaborant la matière, il élève les apparences muettes de la nature au rang d'une réalité symbolique. Contrairement au beau naturel, le beau artistique vient de l'homme et parle à l'homme. Un peuple retrouve ainsi dans l'art de son temps les représentations qu'il se fait confusément de lui-même. Dans le cours de l'histoire universelle, la religion puis la philosophie finissent par surpasser le travail de l'artiste : elles parviennent mieux que lui à assumer cette fonction de révélation de l'esprit à lui-même. L'art perd alors sa raison d'être...

Une puissante spéculation sur l'essence et sur l'histoire de l'art. --Émilio Balturi"



Résumé: Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin. Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?



Résumé: Paris, 2013 ; Faustine, la fille du gardien-chef du musée d’Orsay, vit son adolescence entre ses amis de lycée et le musée où elle flâne le soir après la fermeture. Quand des policiers frappent à sa porte pour lui annoncer la mort de son père, son univers s’écroule. Après avoir dû l’identifier à la morgue, Faustine, assaillie de doutes et de questions décide de mener l’enquête. Inconsciente du danger qui la guette, elle va mettre le pied dans une redoutable machination : un groupe de savants capture en effet des cobayes et les envoie dans le passé pour s’en approprier les richesses !
Faustine se laisse kidnapper volontairement car elle est sûre que son père est prisonnier de cette expérience terrifiante. La voilà en route pour le Paris du 19ème siècle et une aventure palpitante où elle devra traquer un assassin sanguinaire. Aidée par ses amis, elle tentera de déjouer la machination aux confins de la science-fiction, qui la changera à jamais.



Résumé: Ambeliane ! Quels mystères cache cette cité close dont les hardis marins règnent sur le trafic hauturier de l'Arc Côtier ? Pour Djeeb Scoriolis, la curiosité est trop forte.
Artiste aventurier, esthète bateleur épris du beau geste, il prend tous les risques pour percer les secrets d'Ambeliane. Des tavernes du port aux palais du Lorne, il va pouvoir donner son plus beau spectacle : survivre ! Tel un Quichotte rajeuni et doté de talents inattendus, Djeeb le Chanceur nous entraîne dans un monde de parfums, de couleurs et de sons, où l'élégance et les plus hautes traditions masquent mal les ambitions contradictoires de l'homme.
Un voyage plaisir, gourmand et chatoyant, servi par le chant d'une langue généreuse.



Résumé: Alexis Ivanovitch joue d’abord pour gagner, puis pour étonner, enfin pour espérer. Il n’a pas misé seulement de l’argent mais sa vie elle-même. Ce récit suit comme une ombre la vie de Dostoïevski, durant quinze ans, à Moscou et à Baden-Baden où il se ruina au jeu. Jouer, c’est tenter le diable, c’est aussi tenter Dieu. Alexis a voulu tout risquer, toucher le fond pour connaître la compassion et la grâce divine. Il y a une autre malédiction dans la vie du joueur, une femme-bourreau, Pauline, la belle-sœur du général qu’il sert comme précepteur. C’est, dans la vie de l’auteur, Apollinaria, que Dostoïevski aima d’un amour douloureux. Autour d’eux, des êtres malfaisants ou étonnants, dévorés par la passion du gain. Ce court roman, plein de brio, annonce toute l’œuvre de Dostoïevski. « Demain, demain tout cela finira », dit le joueur qui recommence à jouer éternellement.



Résumé: Dans un monde où la magie est une rareté, la maîtriser a un prix...
Et son apprentissage est terrible. À l'école de magie, le jeune Hahp, comme tous les autres élèves, risque la mort à chaque instant.
Autrefois, la magie était interdite. Jusqu'à ce que la jolie Sadima la ressuscite, et change le destin du monde.
Mais pourquoi, pour la perpétuer, des jeunes élèves sont-ils affamés et enfermés dans le noir ?



Résumé: Vlad Taltos est un Oriental, autant dire un rien du tout dans la cité d'Adrilankha dirigée par les Dragaeran, créatures quasi immortelles aux ancêtres reptiliens. Pourtant, il est parvenu à intégrer la Maison Jhereg, moins regardante sur ses origines humaines, et où ses talents d'assassin et sa pratique de la sorcellerie font merveille. Mais la mission qui vient de lui être confiée pourrait bien être la dernière : tuer un ex-grand conseiller de la Maison Jhereg réfugié chez un noble de la Maison du Dragon. Pris entre les feux de ces deux grandes Maisons, ennemis ancestraux prêts à déclencher une guerre de plus de cinq cents ans, Taltos risque de ne pas peser très lourd.



Résumé: « Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!



Résumé: A nouveau disponible dans son intégralité en français, l'un des textes fondateurs de la littérature universelle revisité ici par une traduction en vers libres qui en restitue toute l'âme et la fraîcheur poétique. L'ouvrage est enrichi d'une préface, de notes, d'un glossaire et d'un index.



Résumé: Dans les ruines de Lysania, capitale de Matricia dévastée par la peste cendreuse, une magicienne et un sorcier, derniers rejetons d'une lignée maudite s'affrontent au Jeu du Destin. Pour chaque lame de tarot tirée, un souvenir ressurgit du passé, composant carte après carte la tragique histoire d'une vengeance familiale. Au fil des arcanes, Dionisia, bâtarde métisse des Tengelli, et Alino, son oncle, dressent le tableau effroyable d'un clan d'assassins et de manipulateurs.

Pendant ce temps, le nécromancien Angelo di Larini cherche sur les terres ravagées de Matricia le moyen de contrer le mal qui ronge L’Archipel des Numinées.

Un combat, trois destins – et le monde comme enjeu.



Résumé: Le roman, publié en 1925, raconte la journée d'une femme élégante de Londres, en mêlant impressions présentes et souvenirs, personnages surgis du passé, comme un ancien amour, ou membres de sa famille et de son entourage.

Ce grand monologue intérieur exprime la difficulté de relier soi et les autres, le présent et le passé, le langage et le silence, le mouvement et l'immobilité. La qualité la plus importante du livre est d'être un roman poétique, porté par la musique d'une phrase chantante et comme ailée. Les impressions y deviennent des aventures. C'est pourquoi c'est peut-être le chef-d'œuvre de l'auteur - la plus grande romancière anglaise du XXe siècle.



Résumé: Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?



Résumé: Portrait de Paris dans toute sa splendeur et sa décadence, ses nuits sulfureuses et ses jours mornes, sa gouaille irrésistible faite d'argot et de poésie, Les bas-fonds d'Aristide Bruant sont peuplés de jouisseurs, de buveurs, de viveurs, de canailles, de filles de joie, de beautés étourdissantes et de "rongeuses de monde". Le luxe y côtoie la misère, les histoires d'amour se mêlent aux aléas de la fortune : on roule dans le ruisseau comme dans la soie. De morale point, de vices à foison, "tant il est vrai qu'ici-bas, le succès arrange, explique, excuse et couronne tout, même le crime !"

"Dans la majeure partie des cas, les choses se passent ainsi : un individu quelconque est arrêté pour un fait sans gravité, — insultes aux agents ou soulographie, — on le juge et on le condamne.?Il perd son travail, il est à l’index et à l’œil. Le voilà sans gîte et sans pain : dans la rue ! Illico et dare dare on le ramasse de nouveau, pour vagabondage, et ainsi de suite jusqu’à plus soif. En prison, au tas, il se corrompt par la contagion de l’exemple; il apprend la théorie du vol, et, une fois en liberté, il passe à la pratique. Voilà comment on commence et comment on finit : c’est la loi physique et fatale d’accélération de la chute des corps… et des êtres !"



Résumé: Iluvendan. Une cité où la magie et la technologie se côtoient et s'entremêlent. Le lolthän, étrange cristal noir, source d'énergie mystérieuse, assure la prospérité de la cité, fait voler ses aéronefs, offre le confort à ses habitants. Mais cela, c'était avant. Avant que la pénurie organisée par le gouvernement embrase Gaeria de guerres terribles. Avant que les dangers du lolthän soient connus de tous... Klaod, Fêasil, Imenel, Narf et Eänielle : cinq jeunes gens sur qui repose la résistance qui lutte contre le totalitarisme du gouvernement. Et alors que les trahisons se succèdent, que les drames entraînent les héros toujours plus bas, que les batailles désespérées s'enchaînent, ils devront envisager les plus terribles sacrifices pour rétablir l'équilibre à la surface de Gaeria...



Résumé: Ion n'est pas seulement l'un des premiers dialogues - dits socratiques - de Platon. Il est sans doute celui qui nous touche le plus, à la fois par son sujet : la poésie, et par sa violence : les poètes seraient des ignorants, des enthousiastes, c'est-à-dire des fous possédés par les dieux qui les mettent en transe. Faut-il, comme M. Ficin, admirer dans l'Ion le portrait du poète possédé par les Muses, véritable élu emporté par la divine fureur ? Ou bien faut-il, comme Goethe, ne voir dans l'Ion que la haine platonicienne des poètes ? La traduction des textes de M. Ficin et de Goethe - qui suit ici la nouvelle traduction de l'Ion que nous donne Jean-François Pradeau - doit permettre de juger sur pièces. La mise en parallèle de la satire de l'Ion avec d'autres dialogues (Hippias mineur, Hippias majeur, Phèdre, République), qu'opère Jean-François Pradeau dans son commentaire, éclaire le dialogue et permet d'en déterminer la portée exacte, trop souvent méconnue. La triple traduction (celle de l'Ion, celle des lectures de M. Ficin et de Goethe) est accompagnée d'un commentaire de Jean-François Pradeau et d'une postface de Jean-Luc Nancy : Le partage des voix . C'est dire que cette nouvelle lecture de Platon ne sépare pas l'érudition la plus exigeante de la plus haute expression poétique. Ce livre est destiné à tous ceux qui s'intéressent à Platon, comme à ceux que la poésie ne laisse pas indifférents. Il se situe à la rencontre de l'histoire de la philosophie et de la philosophie elle-même.



Résumé: Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.
L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.



Résumé: Tancrède et Julien ont grandi dans un orphelinat financé par la fortune de l’énigmatique Adamas. Le jour de leur vingtième anniversaire, ils apprennent qu’ils sont les enfants d’Alexandre Malatesta, un mafieux et trafiquant d’armes dont on les a tenus éloignés. À l’article de la mort, ce dernier demande à ses fils de porter son nom et d’honorer sa tombe en échange de quoi, ils hériteront d’un trésor fabuleux, fruit d’une vie de crimes. Tancrède accepte. Julien refuse.

darkviki dans Littérature.
- 1854 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.