PARTIR

Partir au bout du monde, sur une île sans nom.
Une île sans homme ni bateaux.
Partir loin de tout pour se retrouver.
Partir pour accepter le temps qui reste planter là, au beau milieu de la mer.
Se dire que peut être c'est la dernière nuit. La dernière frégate de passage.
Partir et accepter de disparaître sans laisser de traces.
Comme un nuage dans le ciel du large.
Mourir en pleine mer,
Partir, la belle affaire.

AMISDESMOTS

amisdesmots dans Littérature.
- 398 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.