Perséphone

Ne craignez pas la mort,

Elle n'est que le prémice d'une transformation,

Et si d'aventure, vous semblez vous égarer en traversant le sombre fleuve,

Ne craignez rien, moi Perséphone,

Déesse de la Vie Féconde,  je suis là,

Je vous tiens la main pour vous conduire au royaume de lumière.

(Petite explication)

Déméter, eut la sagesse d'avoir une fille Koré-Perséphone, qu'elle chérira et aimera tendrement, comme seule peut le faire une mère. Par son séjour au royaume des morts, Perséphone sera garante de la métamorphose du grain au sein de la terre, lançant aux hommes par-delà le temps l'un des plus grand messages d'espérance.

La cérémonie des mystères d'Eleusis met en avant le symbolisme du blé ; au cours d'un drame mystérieux commémorant l'union de Déméter avec Zeus, un grain de blé était présenté, comme une hostie dans l'ostensoir, et contemplé en silence.

C'était la scène de l'epoptie ou de la contemplation. A travers ce grain de blé, les époptes( grands initiés )
honoraient Déméer, déesse de la fécondation et initiatrice aux mystères de la vie.

Cette adoration muette représentait la prise de conscience de l'homme devant l'harmonie, l'Ordre du monde; la pérennité des saisons, le retour des moissons, l'alternance de la mort du grain et de sa résurrection:

" La terre qui, seule, enfante tous les êtres et les nourrit, en reçoit à nouveau le germe fécond ( Eschyle, choéphores, 127).

La voici venue l'heure, où le fils de l'homme doit être glorifié. En vérité, en vérité,je vous le dis, si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul; s'il meurt, il porte beaucoup de fruits. Qui aime sa vie la perd et qui hait sa vie en ce monde conservera sa vie éternellement. (Saint Jean, 12,24-25)

Marc de St Point dans Littérature.
- 208 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.