RETROUVAILLES (conte pour enfants) (1)

Lancelot, Arnaud, où êtes-vous ?

Depuis un moment, la maman de ces deux petits diables était inquiète car ses enfants ne répondaient pas à son appel.
Ceci se passait dans les années 1930 ; et, à cette époque, dans les campagnes, le seul moyen de locomotion était la voiture à cheval, pour les plus aisés seulement.
La maman des enfants continue son ménage, puis elle jette un œil et appelle toujours sa progéniture.

Comme pour la narguer, seul, le croassement des grenouilles lui répond.
Croah ! Croah ! nous sommes cachés, trouve nous, semblent dire les batraciens bien installés sur les feuilles de nénuphars.
- Allez, les enfants, vous vous êtes bien amusés. Alors, maintenant arrêtez cette plaisanterie.
Croah ! Croah ! reprennent plus fort les batraciens.

Réellement inquiète cette fois, Madame de Barruel se met à chercher les enfants avec acharnement ; fouillant la maison de la cave au grenier.

Et Dieu sait qu'il y a de la place pour se cacher dans cette vieille demeure du 18è siècle.

A l'heure du repas, fourbue et au bord des larme, cette brave dame ne sait plus à quel saint se vouer.

Elle pensait alerter les voisins distants d'un kilomètre environ, ainsi que la maréchaussée ; afin que ceux-ci entreprennent des recherches.


Timidement, un coup, puis deux coups furent frappés à la porte d'entrée.

Madame de  Barruel alla voir, pensant qu'on lui apportait quelques mauvaises nouvelles des enfants.
Quel fut son étonnement de se retrouver devant un vieillard à la barbe blanche, avec sur ses vêtements une grande houppelande, et une canne à la main.
Ce qui surprit cette brave dame, ce n'est pas tant l'allure du vieillard, mais le serpent sculpté qui etourait la canne.

Elle ne pouvait détourner son regard de celle-ci .

- Madame, que se passe t'il ? Qu'y a t'il ? Ca ne va pas ?
Vous ne vous sentez pas bien ?

Madame de Barruel avait pâli ; quelque chose en cet homme lui rappelait un souvenir, malgré tout, vague et lointain.

Le vieil homme lui tapota l'épaule.


... A suivre

douce rose dans Littérature.
- 249 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.