Un déménagement difficile

Il pleut, comme hier, comme il pleuvra demain, de grosses gouttes tièdes, pour nous rappeler que nous sommes encore en août
La vieille chienne bien calée sous le bananier du petit jardin  reste au sec
Un escargot chantonne en glissant sur une feuille de cannabis
Pendant ce temps là, je charge le camion encore et encore
C’est fou ce que peut contenir une maison.
En ouvrant la vieille  armoire de la chambre, tout à l’heure, j’ai découvert un homme en caleçon
Pas facile de lui trouver un habit, tout était dans les cartons !
J’ai réussi à lui fournir un parapluie, dont il manquait quelques baleines, mais c’est assez (je sais c’était facile)
Je n’allais pas, en  plus, le mettre en rapport avec Brigitte BARDOT
Le pauvre homme m’a remercié chaleureusement et m’a promis de revenir
Je lui ai assuré pourtant que ce n’était pas la peine.
Il a eu surtout beaucoup de chance de mesurer 1 m 95 pour 130 kilos. Enfin, il faut savoir de temps en temps pardonner à son prochain, mais pas au prochain
Mon voisin sifflote un air bien connu à la SNCF, je n’en ai cure, je ne suis pas chef de gare
Je n’ai pas résisté au plaisir de lancer, hypocritement, en simulant un exercice d’élongation, le contenu d’un vieux seau en direction du jardin de ma voisine
J’avais ramassé avec amour, ce matin, toutes les grosses limaces rouges ou noires sorties aux premières gouttes de pluie
Il n’y a pas de petites vengeances !!!

Le jour du départ il n’y avait personne dans la rue
-On vous écriera avaient ils tous dit
La seule lettre reçue au bout d’un mois était un rappel d’impôt, l’argent pourri tout !

Ce n’est pas facile de quitter l’endroit où l’on a passé les plus belles années de sa vie
Bien entendu, je ne pleurais pas, je suis un homme, un dur, un vrai, mais pendant le premier tiers du parcourt, j’ai laissé marcher les essuie-glaces alors qu’il ne pleuvait plus
Allez on tourne la page, comme disait, presque, Ernest  Hemingway : Adieu aux larmes  
La chienne me regarde l’air étonné. Celle-ci à part BARI chien loup ou croc blanc elle ne connaît personne
Elle hausse les épaules vexée , en grognant: Vanne à dix balles ! C’est lui qui « des armes »  
Le chat en profite pour me sortir : Croc blanc c’est toujours mieux que dent jaune  et paf!
Quelques fois les animaux sont fatigants  

chavigner dans Littérature.
- 977 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.