22:22

22:22

Des jours d'amour hypothéqué
A feindre de se supporter,
Des nuits si pathétiques,
Perdu dans le trafic
Des autoroutes digitales
Des sentiers domaniales
Et le pont à péage des sentiments.
Reste-t-il du temps
Pour, un jour, se consumer d'élans ?

Léviathan numérique
Jusques en Antarctique
Porté par des courants sans-fil
Et des ondes numériques,
L'amour fout le camp
Comme une chimère du néant
Et nos corps jadis emmêlés
Ont fini par se détacher.

Tant d'hypothèques, de contrats et d'échecs éclatants
Imprimés sur les murs de l'instant.
Tant de circonvolutions,
De désirs en rétention.
Si peu de rades joyeuses
Et d'idées lumineuses,
Tant de beaucoup
Mais pas du tout,
Tant de merci
J'aime bien aussi.

Classement des hypothèques par ordre chronologique
En mode croissant alphabétique,
Épuisement des réserves d'amour,
Chacun attend son tour
Maintenant.

Gaspard Collal dans Poésie.
- 43 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.