A grammatical ou réelle présence

A GRAMMATICAL OU REELLE PRESENCE


"Je" es un autre
L'enfer c'est les autres
Je suis ce que je suis
Tu n'es pas ce que je suis
Alors tu n'es pas moi !
Mais moi c'est je – tue !
Le je tue la "tue" être "je "
La part entière d'émoi

Aporie, bipolaire et biphasé.
Brame du cerf abrité, arbitré en ébriété
Brame du cerf abrité derrière le cerf arbitre: le libre arbitre
De mon cul.
La libre action, le libre arbitre :le cerf arbitre.
Je ne suis pas "mettre"
Je peux métrer mes vers,
Ces mêmes vers me mangeront en terre
Je ne peux métrer ma colère
Je ne suis pas maître de mes émotions
Alors à quoi bon une analyse et des dialyses
Je veux métrer mes envers, et mes envies
Bucoliques, alcooliques
Critique raisonnable sous emprise anxiogène  cyclothymique:
C'est le chimique qui l'emporte sur l'authentique.
Aphasique, apathie, athymie : je meurs car tu meurs
Je me tue  c'est se taire, enterres moi !
L'écrit restera mais sera sourd.
Du latin "Suard", le logos restera dans son logis
La lettre : cette présence réelle.
Hors "d'émoi".
Je n'écris plus pour moi mais pour lui, elle…autrui
Présence réelle.  

Fabien Rogier dans Poésie.
- 839 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.