A l'Adieu

A l’Adieu,


Sur le chemin d’un Monde perdu
A l’Adieu fermé de mes Rêves
Je danse dans mon cimetière.

Je m’endors sur les nuages perdus
A la noire lueur de mes trêves
Côtoyant ainsi mes prières.

Mes pensées toutes de tendresse
S’envolent au détriment de ma Vie
Que je quitte en fermant les yeux.

Je recherche en elle la Déesse
Qui sommeille au fin fond de mes Nuits
Au détour d’un Amour pour nous deux.


Basile Béranger Chaleil

Le 01 juillet 2017.

Basile dans Poésie.
- 44 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.