A midi, la lumière s'est transformée

A tant boire à ta source
Je suis le regain, toujours renouvelée,
L'espoir posé à chaque déclin du jour.

Je reste la feuille vierge où le monde s'inscrit,
L'horizon où naît chaque paysage,
L'offrande nichée aux creux de mes mains.

Je suis bourgeon de fleur sur l'ornière gelée,
La truite cachée sous les pierres des eaux vives,
Le silence lézardé qui aligne ses sillons.

Je suis la mosaïque où s'étalent les nuages,
La corbeille de frissons devant le mystère,
La brise qui se faufile sous les tendres tamaris.

A l'écho bondissant de tes éclats de rire
Mes chemins sont pavés de joyeuses chansons
Et de grands élans qui soulèvent mes pas.

Je moissonne les blés au tendre de ton regard
Quand mes fenêtres s'habillent de cristal
Et mes rochers scintillent de multiples couleurs.

A tant boire à ta source,
Je suis le vin quotidien qui chante dans ton coeur.

lalavandiere dans Poésie.
- 684 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.