A MON FILLEUL

Mon filleul, mon petit ange,
Au dessus de ton berceau je me penche.
Devant ton visage plein de sommeil
Tendrement, je m'émerveille.

Doucement, tu ouvres les yeux
Avec un regard d'enfant heureux.
J'éprouve alors une immense tendresse
Et mes lèvres effleurent ton front d'une douce caresse.

Mon cœur se gonfle de fierté.
Mon cœur déborde de bonté.
Puisses tu garder cette innocence
Tout au long de ton enfance.

Duchesse dans Poésie.
- 1960 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.