acrostiche

A l’automne je suis allé voir
Charlotte qui m’a dit qu’aurélie
Rien que pour toi avait un faible
Ou alors amoureuse du lit
Si elle croise tes yeux ton cœur bat
Tellement que tu es sensuelles
Irrésistible à regarder 
Chaque fois que ta peau s’enflamme 
Hérissant comme les poils de l’être
Et l’amour n’a pas de frontière.

Philippe.

desboisphilippe dans Poésie.
- 202 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.