Ah-non ! on ne m'y reprendra plus !

Il faut que je vous raconte!
Cela s'est passé il y a un an, soit 12 mois exactement.
Pleine d'entrain et de bonne volonté, conformément à mon caractère coutumier, toujours dans lobjectif de faire plaisir, n'écoutant que mes sentiments, jai pris ma plume et lai trempée dans lencre de mon cœur.
C'est avec enthousiasme que je vous ai souhaité une bonne année, espérant pour vous des wagons et des wagons de très bonnes choses.
Soyez honnêtes, est-ce que ça a vraiment marché ?
Les wagons n'ont-ils pas un peu déraillé ?
Vous pensez bien que je m'inquiète pour vous car le train qui m'était alloué personnellement ne devait pas avoir toutes les données pour rouler sans embûches.
Le wagon-santé a eu des arrêts intempestifs, prenant l'enseigne des pharmacies pour des feux rouges.
Le wagon-bonheur s'est acoquiné avec un wagon de mouchoirs qui roulait sur une voie parallèle.
Le wagon-tirelire s'est recroquevillé après avoir été visité par des pirates divers et rien à faire pour lui redonner du tonus, je me demande sil ne va pas me faire une dépression car il a triste mine.
Heureusement, ma locomotive se nomme Espoirs et son énergie se nomme Amour!
Voilà pourquoi je vous souhaite, cette année encore, malgré les sinuosités de la voie, un convoi exceptionnel débordant d'Amour, de joies et de santé !

Vous voyez bien, on m'y reprend quand même !

lalavandiere dans Poésie.
- 857 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.