Aigretta Garzetta

Aigretta Garzetta
 
 
Dans la Petite Camargue du Nord ,
Derrière le cordon de dunes du Crotoy,
L’aigrette danse, dans sa robe de soie,
Immaculée blancheur sous une lumière d’or,
 
Douce ballerine, ses ailes de soie blanche ,
Et ses longues pattes fines se meuvent en silence ,
Dans un ballet gracile, dans l’eau claire du marais,
Couronnée de sa huppe de plumes entremêlées,
 
Aigretta Garzetta, quand l’horizon s’illumine,
Au petit jour à la bassée, ce moment est intime,
Ton long bec noir délié, dans ta robe nuptiale ,
Tes yeux auréolés , ressemblent à des opales,
 
Créature ailée , irréelle beauté, mon bel oiseau ,
Tu as reçu d’un ange, les plumes immaculées
Tombant de tes épaules ,vaporeuses et nacrées,
jusqu’au bas de ton corps , dans les brumes de l’eau,
 
Aigrette Garzette, tu te promènes en Baie de Somme
Dans un décor iodé , parsemé de vertes salicornes,
Parmi la mystérieuse beauté des orchidées sauvages
Aux senteurs de la mer, sur la Côte d’Opale .
 
 
Jeanine Chatelain, 11 novembre 2017

Belle des bois dans Poésie.
- 30 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Aigretta Garzetta

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.