Allons-nous droit au mur ?

Au lieu du mont tout en vert
Qui dégageait belles senteurs
Gît une crevasse, un désert
Une inouïe image de lhorreur

Au lieu où Thuya et chêne vert
Offraient apaisement et douceur
Un vil curetage a éventré la terre
Dont boyaux et tripes se meurent

Au lieu de respirer de bons airs
Lhomme dédie toutes ses heures
A lextraction dor, ou de fer
Croyant générer nouveau bonheur

Au lieu de chérir notre mère
Qui sait calmer toutes nos douleurs
Nous ouvrons les plis des carrières
Célébrant ainsi actes mortifères

BEDOUIN dans Poésie.
- 719 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.