AMOUR AU PLURIEL

             

             Prés d'un autre que moi

ref.        tu te réveilleras

             prés d'une autre que toi

             tout recommencera



            Nos doigts ont glissé

            de nos mains serrées

            on part attristé

            sur le pas feutré

            de toutes ces années.



            Tant de temps passé

            et d'indifférences

            du regard de l'autre

            on s'est transformé

            en deux étrangers.



            On à tout miner

            sans rien calculer

            on a tout user

            par mots acérés

            et rien pardonner.



            Et tous deux peinés

            les orgueils blessés

            on s'est écartés

            sans jamais parler

            rien à s'accrocher.



            Mais malgré tout ça

            nous avons la chance

            de nous regarder

            et pas tout gâcher

            dire qu'on s'est aimé.

Aveudoux dans Poésie.
- 247 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.