Amour virtuel

Le nuage est passé et il ne pleuvra plus
Il va falloir trouver l’excuse compatible
Un visage mouillé, gouttelettes dessus
Par un soleil brillant ce n’est plus très crédible

Mes petits bouts de choux font des châteaux de sable  
Leurs rires cristallins s’en vont au gré des vents
Cela me force un peu à rester raisonnable
Mais j’attends d’être seule et livrée aux  tourments

Mes paupières se ferment et je dépose enfin
De très tendres baisers sur ta bouche adorée  
Heureuse je succombe et m’accroche à tes mains
Mes larmes de plaisir mouillent ta peau dorée

Alors chérie, tu viens les gosses vont geler!
Adieu mon amour je redeviens mamie
Mais fermerai les yeux, ce soir, pour un baiser
Virtuellement toujours, mais avec tant d’envie  

chavigner dans Poésie.
- 66 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.