Amoureux d'une pomme

( Y a des jours comme ça, quelque chose se passe sur votre chemin, un instant de grâce, un message...
" la vie se savoure ! " voilà donc un petit texte que j'ai écrit de cette rencontre ce matin entre une pomme et moi même )

Amoureux d'une pomme

Le corps et l'esprit à bout de souffle, d'avoir tant lutté, encore, là bas et ici, j'erre, ne gérant rien, pas même mon appétit...arrêt, focus sur une pomme et l'émotion fait...plouf,calme ! Pause !...le regard inondé de vert du fruit défendu, une main le saisit, le cœur l'envie, tout a l'air si léger tout à coup...D'un pas, pas plus lourd que cette boule de chair ferme et fraîche tenant dans ma main, je roule, m'éloignant de la foule, pour m'asseoir quelques silences plus loin. Avant même de croquer dans le mythique fruit, je le vois, le contemple comme de Pomone le sein, j'en salive des pieds à la tête, s'en suit...un frisson d'amour qui dérive, des portes et des fenêtres qui s'ouvrent à l'intérieur de moi comme pour laisser entrer une pluie d'endorphine. Enfin je croque...de mes lèvres charnues et d'une légère succion, je retiens quelques gouttes qui voudraient s'échapper. Oh que pour rien au monde je ne laisserai tomber ne serais-ce qu'une seule goutte de ce fruit en vie...C'est un instant de grâce que je croque à pleine dents, de toute ma bouche. Le temps, semble être ça...la pomme et moi...et cette ivresse calme, insouciante dont je m'amuse et me délecte. Par moments, je me surprend à marquer une pause, les lèvres échouées, posées légèrement sur sa chair juteuse et le regard plongé dans ce profond instant. Et tout bas, en pensant aux passants pressés passant près de ma pomme, j'ai le sentiment qu'ils passent à côté de quelque chose d'extraordinaire. Je suis amoureux d'une pomme, tout semble autour de moi s'être métamorphosé, je n'entend ni les sirènes des bateaux qui partent vers l’Afrique, ni les hurlements des chiens sauvages du Maroc, je ne vois ni la danse affolée de Marseille la nuit, ni la colère noire des mensonges déguisés de Casablanca, rien de tout ça...je me sens amoureux d'une pomme qui me dit en silence: savoure moi, savoure moi !                                                                                                 
                                                                                                                                                                  Aziz Boumediene

aziz.boumediene dans Poésie.
- 50 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.