Apparition du bourreau

APPARITION DU BOURREAU


Des horizons abîmés
Je perçois l'apparition fantomatique
D'un bourreau, le masque conique
Une tête à l'éléphant man
Sur la tête, laissant juste paraître un regard
Effrayant de verticalité.
Des nuées blanchâtres séparent le tronc
De la tête.
Vue de profil.
Mon bourreau, avec des avances subtiles,
M'ent-il sur ses desseins, ses intentions ?
Il arrive pour la sélection !
Des races des groupes humains
Son regard n'est pas celui d'un nœud gordien!
C'est le noeud d'une planche de pin.
Suffisamment pour que l'on en fasse un cercueil
Son dessin se devine à peine
Et pourtant j'y vois pour ma part
Un bourreau des cœurs non,
Cet entrelacs de couleurs
S'assemble tel qu'il m'apparaît
Comme  un bourreau
La photo de première de couverture
D’un livre noir qui précéda « les bienveillantes »
Un soldat allemand sur le front russe
Car même
En plein hiver
Le bourreau soldatesque
Fait son boulot
Il tue, il effraie,
Il s’effraie lui-même
Il crève dans le froid  quand même.

Fabien Rogier dans Poésie.
- 995 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.