Aurore et crépuscule.

Aurore et Crépuscule

1 – Aurore.

Quand le jour naît dans ses voiles bleutés ,
Avant que le soleil inonde de clarté ,
L’eau calme du marais, reflète toutes les ombres ,
De la nuit qui s’en va et ôte son drap sombre,

Le ciel qui s’embrase dans cette aube nouvelle, 
Met du rouge vermeil en chassant les étoiles, 
Et réfléchit dans l’eau, l’aiguille de Notre- Dame,
Qui se mire ici, où se trouvent les âmes,

Et dans cette aurore nouvelle, la cité se réveille,
Le monde qui se lève , ferme les draps des lits ,
Samarobriva, quand tu t’éveilles , aux rayons du soleil , 
Le matin s’illumine , le jour éteint la nuit .


2  – Crépuscule .

Le soleil se couche en cette fin de journée
Et le marais s’endort , de lumières pailletées ,
Quand s’allument les réverbères de la ville,
Le bruit devient silence pour un monde plus tranquille,

Le soir descend et étend son manteau mordoré,
Et les derniers rayons de l’astre qui se couche,
Envoient une pluie d’or , dans l’éther du marais,
Entre le ciel et la terre, et dans les eaux farouches,

Sonne l’heure du crépuscule au clocher de Notre -Dame,
Quand sombre le soleil dans les Hortillonnages,
La nuit allume les étoiles sous la voûte diaphane ,
Et pose des touches vermeilles dans les ramures du Halage.

©Jeanine Chatelain 4 décembre 2017


« Il n’est si beau jour qui n’amène sa nuit. »
Proverbe italien

Picardie dans Poésie.
- 53 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.