Aux poetes disparus

S 'endormir dans un dernier sommeil
Seul, sous la terre aride
Le ciel n'apporte plus la chaleur du soleil
Alors que la nature est si splendide

Tu voulais encore suivre ta route
Faire partager tes nouveaux chants
Ecouter la pluie tomber goutte a goutte
Et t'égarer a travers champs.

Tes yeux se sont fermés
Tes lèvre se sont éteintes
Ta main n'aura plus a gribouiller
Les mots qui encore dans nos cœurs teintent.


Le ciel est triste et froid
Même le mistral est monotone
Et la feuille qui dans l'arbre frissonne
Tombe sur ta tombe sans émoi.

Nous te disons de tristes adieux
Humble moment d'admiration muette
Que certains partageront avec Dieu
D'autres en émotion discrète.

Un silence des oiseaux et des hommes
Un soleil qui se couche a l'horizon
Laisse scintiller un croissant de lune
Dessinant dans le ruisseau ton nom.

ADIEU POETES..

mamida dans Poésie.
- 949 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.