AVANCE !

Je sais que la vie est amère,

Que l’orphelin cherche une mère,

Qu’il y a des contrées en guerre,

Où l’homme blessé hurle une prière.

 

Je sais que l’espoir est par terre,

Et qu’on l’achève à coups de pierres.

Que les pieds en sang dans l’désert,

N’imagineront qu’un dromadaire.

 

Je sais que les rêves en misère,

Portent des rubans sur leurs chimères,

Qu’il n’y a pas de joie dans l’air,

Pour les gens qui n’ont plus d` frontière.

 

J’ai visité des villes entières,

Où l’être ne cherche plus la lumière.

Ni eau, ni pain, aucun  repère.

Là-bas chaque chose est à l’envers.

 

 

Et pourtant dans les ruines austères,

J’ai croisé les yeux d’un vieux père.

Il soulevait,  sans un repaire,

De longues tiges de barres de fer.

 

Voulait-il refaire sa chaumière ?

Était-il déjà en enfer ?

Cachait-il sa limite dernière,

Par des gestes qui se voulaient fiers ?

 

Regarde, me dit-il hagard,

Cette petite fleur du hasard…

Malgré les bombes et la démence,

Elle est née pour me dire : AVANCE

ange dans Poésie.
- 400 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.